Aller au contenu

Mon Essai De La 4C


Franck B.
 Share

Recommended Posts

-"Chef, je partirai plus tôt ce soir car j'ai rendez-vous chez mon kiné pour mes lombaires."

Et c'est comme cela que, sans l'ombre d'un remord, me voilà devant une sublime Alfa Romeo 4C. L'avoir vue en photo ou en vidéo, c'est bien. Mais la découvrir pour de vrai, illuminant la cour intérieure de chez Alfa de sa livrée blanc nacré (option à 1600 ou 1800 euros), posée à ras le sol sur ses classiques, mais non moins magnifiques, jantes en 18 à l'avant et 19 à l'arrière, je vous assure que c'est autre chose.

Un couple et le responsable commercial de la concession discutent autour. Les portières sont grande ouvertes, invitant l'intriguant que je suis à venir y voir de plus près. Le monsieur en a commandé une, rouge, en Novembre et l'heureux homme n'a plus que cinq ou six mois à attendre, si tout se passe bien, pour la livraison.

-" Je vais faire un tour avec Monsieur, et puis on ira l'essayer", me lance dans un grand sourire, le responsable commercial.

-" Pas de problème", lui réponds-je, en pensant "pourvu qu'ils n'aillent pas trop loin".

On s'écarte un peu de l'animal avant qu'il ne s'ébroue. On ne sait jamais. Une telle bestiole pourrait vous bouffer tout cru sans forcer, ou vous faire avoir un infarctus à l'allumage de son "petit" 4 cylindre turbo.

Et ma foi, c'est vrai. Quand le contact est mis, ce n'est pas de la musique de V8 made in Maranello, mais on se croirait quand même dans un stand sur circuit. Et quand le conducteur la lance vers la sortie... Mazette!, c'est une Ducati, ou quoi?

Bon et bien, il ne reste plus qu'a attendre leur retour...

Vingt minutes passent (une éternité!), et on l'entend dans le lointain, couvrant le doux bruit des Diesels citadins rentrant du turbin. On avait bavé en la voyant de dos au départ, et on rebave en la voyant escalader le léger dos d'âne à l'entrée du parking, de face, se glissant tel un félin au ras du goudron.

-"MAGIQUE", c'est le premier et le seul mot que peut nous dire mon prédécesseur en remontant de l'auto (on y descend à l'entrée et on en remonte à la sortie, contrairement à toutes ces pauvres camionnettes familiales que des as du marketing automobile appellent SUV ou monospace).

Hé, hé, à mon tour...

Mais où ranger mon vieux cuir de pilote (d'un âge respectable et auquel je tiens beaucoup)? Pas dans l'habitacle, ou alors sur les genoux du passager. Mais la température est trop clémente, et je ne voudrais pas qu'il prenne un coup de chaud en s'en servant de couverture. Bon, ben, on va aller voir le coffre. On tire une petite manette située dans le passage de porte conducteur (il faut donc d'abord ouvrir la portière pour pouvoir débloquer le coffre), et on n'oublie pas de bloquer le dit couvercle de coffre avec une bonne vieille tige métallique, à l'ancienne. Pas de vérin, pas de moteur. Trop lourd. Pas à dire, on a cherché les kilos en trop.

Un bac en plastique coincé entre le moteur et la plaque arrière accueille déjà le kit anti-crevaison et une autre trousse, qui contient un bout de durite incurvé et un entonnoir. Eh oui! Il faut bien pouvoir refaire le niveau d'huile de temps en temps!

Les dames accompagnatrices devront voyager léger, car on ne pourra pas y loger plus d'un sac de sport (le moyen, hein, pas le gros modèle), pour deux! Personnellement, cela ne me pose aucun problème. J'en connais une, par contre... :(

Mon vieux blouson en cuir rangé, il est temps d'aller voir si j'aurais finalement mieux fait quand même d'aller chez mon kiné. Attention, roulements de tambour pour le numéro d'acrobate. On descend son postérieur en le faisant passer par dessus le caisson latéral, assez large quand même, et on fait pivoter le céans en levant la jambe gauche sans mettre de coup de pied dans la mince garniture de portière, la droite étant déjà rangée dans l'habitacle. Arthritiques, passez votre chemin! Bah, c'est beacoup plus facile que dans une Caterham.

Rien que cette introduction, c'est le cas de le dire, dans le vif du sujet, nous met dans l'ambiance. On pourra régler son siège baquet en avant ou en arrière, manuellement évidemment, et je crois que c'est tout. En revanche, le passager devra, lui, s'adapter à son baquet, et non pas le contraire. Je n'ai trouvé de réglage d'aucune sorte en testant la célèbre "place du mort". Mais du coup, on a de la place pour allonger les jambes, plus que dans la plupart des berlines, soi-disant si confortables. Chacun a droit à son cale-pied, même si du coup, celui du passager est un peu trop loin pour les court-sur-pattes. Pas grave, je suis dans le baquet de gauche! :clapclap:

Pour ce galop d'essai, et le terme me semble approprié, on va rester en boite auto. c'est plus prudent, vu que je n'ai pas franchement l'habitude des palettes au volant, et que c'est le seul moyen de passer à la mano les vitesses de la boîte robotisée à doube-embrayage. Où est la détente pour démarrer ce petit monstre? Ah zut,, on utilise une simple clé de contact. Alors çà, c'est vraiment pas top. Sur un tel engin, ne pas avoir mis un bouton START pour réveiller la bête, c'est limite abject. :angry2: Bon, faisons contre mauvaise fortune bon coeur. Et tournons cette clé...

Et là, un sourire béat revient sur le visâge. Le bruit des échappements (libres?) est beaucoup plus assourdi que quand on se retrouve juste derrière, mais quand même. Pied droit sur le frein, le gauche bien calé, on appuie sur le bouton "1" de la (petite) console centrale, et le premier rapport est enclenché. Moi qui ai conduit une boite auto de Dodge Challenger il n'y a pas si longtemps, j'attends de voir ce que va donner une telle boite dans une telle ... auto.

Et bien pour voir, j'ai vu. C'est du brutal! Même dans la S8 du frangin avec son V10 Lambo, çà ne passait pas pareil. Et on est en mode normal au DNS. Ah mes aïeux! Quel punch, quelle vigueur. Un petit démarrage au feu vert sans personne devant, deux courtes respirations, et on est déjà à ... 126 km/h au compteur! :wub: Les départs arrêtés ne sont pas ce qui me fait franchement vibrer en voiture, mais là, quand même... Et je vous assure que c'est encore plus impressionnant du côté passager. Heureusement, les quatre disques bien pincés vous arrêtent tout çà quand il le faut et comme il le faut. N'étant pas un pilote, et le circuit emprunté pour notre essai n'étant pas non plus une spéciale fermée, je ne pourrai pas vous dire, par contre, si le freinage reste aussi efficace tout le temps en conduite sportive.

Les quelques accélérations et reprises que j'ai pu placer sans risque, et sans non plus trop exagérer, sont en tout cas autrement plus "trippantes" que sur la Giulietta Quadrifoglio, qui partage pourtant quasiment la même mécanique. Franchement, çà pousse! Et dans un vrombissement de berlinette de course de côte.

Cet engin est une machine à sensations, comme ils disent dans la presse spécialisée. Mais, même en conduite tranquille (quand on y arrive!), le fait d'être assis par terre (perso, j'adore), avec cette grosse jante en cuir bien en pognes, le compte-tour (style jeu vidéo) devant les yeux, ce ronflement dans le dos qui va exploser dès qu'on écrasera la pédale de droite (articulée au sol), et les prises d'air arrière dans les rétros extérieurs (le rétro intérieur ne sert pas à grand chose et l'option radar de recul me paraît être une obligation), tout çà et plein d'autres choses encore que je ne sais pas retranscrire en mots, font qu'on n'a qu'une envie: rouler et ne plus en sortir.

Le confort est tout à fait correct, à mon sens, du moins sur ce genre de jouet. Ferme, mais pas tape-cul, l'amortissement a l'air d'être sacrément efficace. Même en mettant un peu de sauce, l'arrière s'assoit sur ses P Zero en 235/35 et ne bronche pas plus que çà. Sans doute un pilote arrivera-t-il à faire partir tout çà lors de remises de gaz un peu franches, mais pour le conducteur lambda que je suis, on se sent plutôt en sécurité. Là encore, mon niveau de conduite et les conditions de ce petit essai ne me permettent pas de pouvoir aller trop loin dans les limites du chassis et l'auto en général. Mais je me doute qu'il doit falloir vraiment taper dedans pour y arriver.

En tout cas, dans les épingles et virolets que j'ai pu prendre, çà vire bien à plat. Pas de mouvement de caisse ni à l'accélération ni au freinage. Et pourtant, on les sent bien tous les deux.

Evidemment, attention aux dos d'ânes dont nos élus et notre Sécurité Routière adorée raffolent. Mais là encore, si on les négocie doucement et un peu de biais, comme finalement comme avec toute voiture un peu basse, çà passe sans racler.

Les meilleures choses ayant une fin, il faut hélas rentrer. Pas peu fier d'être le premier à avoir réussi un demi-tour sur le parking en une seule manoeuvre :unedent: , je coupe le contact et vais récupérer mon vieux cuir dans le coffre. Un dernier regard, et un "A bientôt, ma belle" (j'espère), et il est temps de rentrer manger la soupe à la maison. Et de continuer le travail de sape psychologique de Mme pour la préparer à çà... ;)

Ah oui, j'oubliais, mes vieilles lombaires bien usées ont finalement bien résisté. Comme quoi un bon vieux baquet confortable remplace très bien le meilleur des kinés...

:clapclap: :clapclap: :clapclap:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Photo :quoi:

Heu... Ben j'avais rien sur moi pour en faire. Désolé.

En fait, ils m'ont prévenu hier matin car ils avaient un exemplaire en démo pour deux jours. Ils la rendaient aujourd'hui à midi. Elle doit tourner dans les concessions. Renseignez-vous dans la vôtre.

Modifié par Franck B.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bravo pour ton article... Je trouve qu'il retransmet fidèlement les impressions que j'ai ressenti moi aussi lors de mon essai. Je suis un peu d'accord pour la clé... mais bon ... le reste est tout de même pas mal...

C'est vraiment sympa de ta part d'avoir pris le temps de le rédiger pour en faire profiter tout le monde.

Le seul problème après l'essai est de se dire que tu ne pourras pas partir avec, en tout cas pour moi l'essayer c'était l'adopter.... En fait le truc qui craint dans cette voiture est.... Le délai de livraison...!!!

En tout cas, si tu as besoin d'arguments pour convaincre ta femme ...Je suis prêt à te faire une attestation...lol...

A bientôt et encore merci.

Modifié par Ndo
Inutile de citer le message initial.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Excellent récit, ça donne effectivement très envie d'en essayer une.

Ils ne doivent tout de même pas proposer des essai à tour de bras sans un réel potentiel derrière si ?

Pour les défauts, quand on aime on pardonne toujours certaines choses...y compris les problèmes de lombaire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos retours. Je suis content que vous ayez eu autant de plaisir à le lire que moi à l'écrire. :smile:

Pour l'iphone, mon neveu m'a bien donné son vieux portable mais je ne sais même pas où il est... Et çà s'est fait si soudainement que je n'y ai même pas pensé! Je mérite un bon coup de pied au c...!

Pour Mme, je l'avais déjà convaincue pour une Lotus Elise, mais en occase. C'était avant que ne sorte la 4C. J'ai commencé le lent travail de sape psychologique pour la faire monter en gamme. Et comme j'ai encore un an "tranquille"...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci Franck !!!! j'ai fais un tour en 4C grâce à toi du coup !!! :clapclap:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • il y a 2 month...

Je me disais le même moteur que sur la giulietta mouai on verra

J'ai essayé la belle sur le circuit du vigeant et ouhhhh ça envoi du steak!!!

Exceptionnelle, fabuleuse, incroyable...

Je ne m'imaginais pas ça du tout c'est génial la position de conduite le volant déjà ça met en appétit

Le son la on commence à comprendre ce qui va se passer...

Et la premier coup d'accélerateur ouaaaaahhhhhhhhhhhh ça pousse!!! pied dedans ça pousse ça pousse et ça pousse toujours je regarde si des ailes sortent des côtés pour le décollage mais non on rentre dans les virages et elle colle à route!!!

C'est un jouet mais pour papa celui là...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me disais le même moteur que sur la giulietta mouai on verra

J'ai essayé la belle sur le circuit du vigeant et ouhhhh ça envoi du steak!!!

Exceptionnelle, fabuleuse, incroyable...

Je ne m'imaginais pas ça du tout c'est génial la position de conduite le volant déjà ça met en appétit

Le son la on commence à comprendre ce qui va se passer...

Et la premier coup d'accélerateur ouaaaaahhhhhhhhhhhh ça pousse!!! pied dedans ça pousse ça pousse et ça pousse toujours je regarde si des ailes sortent des côtés pour le décollage mais non on rentre dans les virages et elle colle à route!!!

C'est un jouet mais pour papa celui là...

C'est exactement ça ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share

×
×
  • Créer...