Aller au contenu

Le Topic Des Blagues


 Share

Recommended Posts

  • il y a 3 weeks...
  • Réponses 7,5k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

  • Administrateur

le contrôleur fiscal vient voir JEAN et lui dit :

 

- J'ai l'impression que vous vivez au-dessus de vos moyens ou alors vous fraudez le fisc...Cette somptueuse villa et votre belle voiture ne correspondent pas à votre déclaration de revenus !

 

Peut-être, mais je mange très peu, vous savez ? À chaque repas, je me contente d'une barre de chocolat avec une tranche de pain ! Ainsi, je fais beaucoup d'économies sur la nourriture !

 

- Ah ? Mais dites-moi, avec tout ce chocolat, vous devez être constipé, non ?

- Un peu, mais par bonheur, chaque année il y a un contrôleur fiscal qui vient me faire chier !!! 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur

 

Lorsque je conduisais ma moto, j'ai fait un écart pour éviter un chevreuil. J'ai perdu le contrôle et j'ai atterri dans un fossé, me frappant violemment la tête.
Étourdi et confus, je suis sorti du fossé jusqu'au bord de la route quand une auto décapotable s'est arrêtée, et une très belle femme m'a demandé :
"Est-ce que ça va ?"
Alors que je levais les yeux, j'ai remarqué qu'elle portait un chemisier avec un décolleté à mourir ... elle a dit :
"Monte et je te ramènerai à la maison pour que je puisse nettoyer et panser cette vilaine égratignure sur la tête."
C'est gentil de ta part," répondis je, "mais je ne pense pas que ma femme voudrait que je fasse ça !"
"Oh, viens maintenant, je suis infirmière", insista-t-elle. "J'ai besoin de voir si tu as encore des éraflures et ensuite les traiter correctement."
Eh bien, elle était vraiment jolie et très persuasive.
Etant un peu secoué et faible, j'ai accepté, mais j'ai répété :
"Je suis sûr que ma femme ne va pas aimer ça"
Nous sommes arrivés chez elle, à quelques kilomètres de là et, après quelques bières froides et le bandage, je l’ai remerciée et lui ai dit :
"Je me sens beaucoup mieux, mais je sais que ma femme va être vraiment contrariée. Je ferais mieux d'y aller maintenant.
"Ne sois pas bête !" dit-elle avec un sourire tout en déboutonnant son chemisier, exposant ainsi le plus bel ensemble de seins que j’ai jamais vu.
"Reste pendant un moment. Elle ne saura rien. Au fait, où est-elle ? "
« Toujours dans le fossé avec ma moto, je suppose. »

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur


 Chaque matin , quand je pars au travail, ma femme me rappelle toujours quelque chose que j'ai oublié, parfois les clés de la maison, une autre fois les clés de la voiture, souvent mon téléphone portable, le chargeur ou encore des documents et trouve toujours l'occasion pour melancer des railleries du genre - - "Tu commences à vieillir et à perdre la mémoire..."

 

Afin de mettre fin à ses sarcasmes et ne plus lui donner l'occasion se

moquer, je note sur une feuille tout ce que j'ai l'habitude d'oublier

avant de quitter la maison.

Le lendemain, je me prépare à partir, je prends cette feuille et je

commence à cocher tout ce que je dois emporter. Et je souris en

savourant déjà ma petite victoire...

 

Une fois dans ma voiture ma femme m'appelle, je lui réponds avec

assurance et défi : " N'essaie pas ! Je n'ai absolument rien oublié

aujourd'hui"

Elle éclate de rire et me dit : "Reviens à la maison, aujourd'hui c'est dimanche..."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur

Quel est votre âge Madame ?

- J’ai 86 ans Monsieur Le Juge

- Racontez-nous, avec vos propres mots, ce qui vous est arrivé à la  date du 1er avril l’an dernier

- J’étais assise sur la balancelle de mon balcon, c’était en fin d’après-midi, il faisait bon et doux. Un jeune homme est venu s’assoir près de moi.

- Vous le connaissiez ?

- Non, mais il était très amical

Que s’est-il passé ensuite ?

- Après une petite conversation délicieuse, il a commencé à me  caresser la cuisse.

- Vous l’en avez empêché ?

- Non !

 - Pourquoi ?

 - C’était agréable, plus personne ne m’avait fait ça depuis que mon  Albert est mort, il y a 30 ans…

 - Que s’est-il passé ensuite ?

 - Il a continué et a commencé à me caresser les seins.

 - Vous l’en avez empêché alors ?

 - Bien sûr que non !

 - Pourquoi ?

 - Et bien Monsieur Le Juge, que pouvait faire une femme aussi chaude  que la braise, devant un jeune homme avide d’amour ?

 Nous étions seuls, écartant mes jambes en douceur, je lui ai dit : «  prends-moi maintenant ! »

 - Et il vous a prise ?

- Non, il a crié : « POISSON D’AVRIL » !

 - Et c’est là que j’ai pris le vieux fusil de mon Albert et que je lui  ai tiré dessus à cet enfoiré !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur

L'avis d'un deuxième médecin est utile

Ce matin-là au petit déjeuner, un médecin et sa femme avaient une discussion orageuse.

En sortant de la maison, le médecin lance à sa femme :

- En plus, tu es minable au lit !

Vers l'heure de midi, le médecin commença à avoir des remords et décide de téléphoner à sa femme pour faire amende honorable.

Après plusieurs coups de sonnerie, sa femme répond à bout de souffle.

- Pourquoi as-tu pris autant de temps à répondre, demande le médecin, et pourquoi es-tu aussi essoufflée ?

- J'étais au lit.
- Qu'est-ce que tu faisais au lit à une heure pareille ?

Je demandais l'avis d'un autre médecin…J'adore !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share


×
×
  • Créer...