Aller au contenu

 

Attention ! Vous utilisez un logiciel type AdBlock !   Merci de le désactiver sur ce site ;)

The Lion King

Alfistes actifs
  • Compteur de contenus

    49
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de The Lion King

  • Rang
    Impression
  • Date de naissance 19/11/1993

Previous Fields

  • Localisation
    Clermont-Ferrand
  • Voiture
    Alfa Romeo GTV 2.0 1982

Visiteurs récents du profil

182 visualisations du profil
  1. Compteur de vitesse qui se cale à 180

    Bon pour ceux que ça intéresse, j'ai trouvé la panne. Il faut démonter le compteur. Pour ça, dans l'ordre: 1) Derrière l'encadré en plastique noir se trouve un plot pour y mettre le tournevis et faire levier. La vitre et l'encadré tombent. 2) Dévisser les deux petites vis noire qui retiennent la platine graduée du compteur. Tirer décilactement dessus pour faire sortir l'aiguille. 3) Dévisser les deux vis "à rondelles" sur la partie arrière du compteur. Enlever les caoutchoucs pris en sandwich derrière, puis dévisser les vis qui retiennent les 3 fils noir/jaune/rouge. Faire aussi sauter le couvercle en plastique blanc où se logent les fils. 4) Sortir délicatement le mécanisme interne et faire attention à ne pas perdre la petite roue dentée qui va sauter 5) Dévisser la platine électronique, et vérifier les composants. Dans mon cas c'est facile de voir ce qui a crâmé:
  2. Ventilateur et allume cigare hs

    Oui, si tu en as l'occasion. Voir même encore mieux: emprunter la commande d'une alfa qui fonctionne. Le rasoir d’Ockham...
  3. Ventilateur et allume cigare hs

    A vérifier! Dans ce cas, rupture du faisceau entre commande ou commande défaillante (bis). A savoir que même neuve, une pièce peut ne pas fonctionner correctement... j'ai eu le cas pour des régulateurs de tension quand j'ai refait mon alternateur. J'ai mis 2 ans à trouver la panne, sans soupçonner un seul instant mon régulateur de remplacement pourtant neuf.
  4. 80 km/h sur routes secondaires -> PÉTITION !

    La "Ligue de défense des conducteurs" c'est bien le nouveau nom de la "ligue de défense des citoyens" dont le siège social était au 116 rue de Charenton, qui faisait signer des pétitions par milliers au sujet de tout et de rien, mais de préférence sur des choses bien populistes comme la façon dont l'Etat pique des sous aux citoyens (sauf que l'Etat, c'est les citoyens...) ? Ah ben oui... Association : LIGUE DE DEFENSE DES CONDUCTEURS. Identification R.N.A. : W751175790 No de parution : 20120037 Département (Région) : Paris (Île-de-France) Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police. Type d'annonce : ASSOCIATION/MODIFICATION Déclaration à la préfecture de police. Ancien titre : LIGUE DE DEFENSE DES CITOYENS. Nouveau titre : LIGUE DE DEFENSE DES CONDUCTEURS. Nouvel objet : défense des conducteurs pour favoriser l’adoption d’une législation et d’une règlementation harmonieuses en matière de circulation qui préserve les libertés et la sécurité de chacun. Siège social : 116, rue de Charenton, 75012 Paris. Date de la déclaration : 9 août 2012. ça fait des années qu'on parle de ces gens-là, et yen a qui vont encore signer des choses pour eux ? lol http://www.forum-auto.com/automobile-pratique/securite/sujet391080.htm
  5. Ventilateur et allume cigare hs

    Ton ventilateur tourne en le mettant au 12V? Je n'ai pas lu tout le sujet, mais j'ai eu le cas sur ma R21. Le problème vient de la résistance ballast, et/ou du rhéostat qui sont en général un seul et même bloc. Le rhéostat est une bobine, la résistance devant permet le classique R+L. Si ton ventilateur ne tourne pas même en ayant du 12V en prise directe au cul, c'est que ce module est cuit, si tant est qu'il y en ai un sur la 156 (chose que j'ignore). Solution: remplacer le module et/ou le ventilateur. Si il tourne, c'est que tu as - une interruption de la liaison entre la commande du ventilateur et le bloc ventilo et/ou - une commande HS et/ou - une commande pas alimentée en 12V. L'électricité c'est pas compliqué: tu suis le courant. Est ce que j'ai du 12V en entrée? Si oui alors je dois en avoir sur le dipôle suivant, sinon --> pourquoi? interrupteur? dipôle HS? rupture de liaison? etc, etc.
  6. 80 km/h sur routes secondaires -> PÉTITION !

    Ben oui, forcément, mais t'avouera que ça colle avec l'environnement Pis bon, 220 à 3000 tours, je connais peu de moteurs qui y arrivent, à moins d'avoir une boite 7 :D
  7. Les Alfa abandonnées

    Allons, focalisez le positif... Certaines en réchappent!
  8. 80 km/h sur routes secondaires -> PÉTITION !

    Haaa ce long bandeau... tellement tentant :D
  9. Alfa Romeo GTV 2.0 1982

    Voilà! 300 km de faits, tout va bien. Seuls points à noter: - Un bruit métallique chiant qui vient du pot de détente, à changer certainement - Le compteur de vitesse qui ne fonctionne toujours pas (mais j'en ai commandé un autre) - La première qui a tendance à grincer quand on la passe à froid. Je suis les conseils de mes amis et je passe la seconde avant, tout va bien. C'est très amusant à conduire comme voiture, et c'est surtout étonnamment puissant! Il y a vraiment beaucoup de chevaux sous la pédale, on est très rarement à court grâce à la boite très bien étagée, même en doublant en côte un rétrogradage 5 --> 3 permet de reprendre un second souffle en une seconde et de passer la 4 à 6000 tours sans soucis. Même les voitures modernes ne font pas mieux. C'est une voiture assez mauvaise en ville, sans direction assistée et avec une visibilité arrière limitée, mais une routière inégalable qui se joue des grandes routes comme un guépard. Sa stabilité est vraiment incroyable, je n'ai jamais conduit une voiture qui tenait aussi bien la route. Pour glisser il faut le vouloir, une courbe à prendre à 80 en seconde en collant au sol et en restant dans l'alignement? Aucun problème, l'Alfa sait faire. Légèrement sous vireuse, mais sans chichi, elle colle au bitume et prévient largement en amont avant de commencer à déraper de l'arrière train. A ce moment là, il suffit de donner un peu de gazs, et elle rentre quasiment tout de suite dans le rang. Il n'est pas rare à ce moment-là de devoir tomber une vitesse pour mieux s'extraire de la courbe sans glisser, mais elle se place parfaitement tant sa direction est précise. Le bruit du moteur est en effet très envoûtant, bien loin de nos V8 habituels chez les fans de ricaines, le double arbre ayant une sonorité très différente selon l'usage qu'on en fait et selon les tours pris. Quasiment inaudible en régime de croisière (2500 tours), il hurle de plaisir jusqu'à atteindre 6 ou 7000 tours et devient une bête rageuse avide de grands espaces, si bien qu'on se croirait dans une petite Ferrari. Difficile donc, de rouler doucement, tant ce moteur à envie de jouer et de montrer ce de quoi il est capable. Il dispose, de plus, de deux starters réglables depuis le poste de conduite : l’un pour la richesse, l’autre pour le ralenti. Il est donc très simple de jouer sur ces deux paramètres pour ajuster le moteur à l’utilisation voulue. Comme je l’ai dit, la boite de vitesse est très bien étagée. Néanmoins, la longue tringle à tendance à donner du jeu au levier de vitesse, et il n’est pas rare d’hésiter sur la vitesse qu’on tente de passer. C’est un point difficile à prendre en main, il faut d’habituer à cette boite qui demande à la fois force et douceur. L'intérieur est assez mal fini, on sent bien que l'aménagement n'est pas le fort des italiens : vis apparentes, moquettes simplistes, contacteurs grossiers… Les sièges tiennent bien le dos mais sont rigoureusement inconfortables. Faire 800 kms là-dedans est impensable sans de nombreuses pauses. Point positif: ils sont réglables sur presque tous les axes, et s'adaptent donc très bien à n'importe quelle personne. Les pédales sont disposées pour faciliter le talon-pointe, les diverses commandes accessibles sans trop de difficultés, et le volant réglable en longueur et hauteur parachève le tableau sur une pointe de modernité. L'arrière de l'habitacle est très exigu, on sent bien que c'est une vraie "2 places" et une fausse 4 places. Aucun problème donc pour transporter 2 copains au bar du coin ou en boite de nuit, mais difficile de partir en vacances coincés derrière. On notera d’ailleurs le côté amusant des poignées de lève-vitre en rond, absolument pas ergonomiques, mais permettant une certaine harmonie visuelle. Des cendriers arrière dénotent une certaine recherche de confort, dans ces années ou la clope était monnaie courante. Le coffre est assez vaste pour y mettre plusieurs valises, la planche de coffre permettant d’agrandir un peu la partie arrière pour les passagers, mais il est vite limité dans le cas de transport de plus gros biens. C'est typiquement une voiture de célibataire ou de quadra latino-lover sur le retour. En revanche, il est nettement plus facile d'accès que nos ricaines, grâce au hayon qui monte très haut. L'éclairage est très limite à l'intérieur, notamment les lampes de courtoisie qui sont mal disposées dans les montants des portières, et qui s'allument uniquement du côté où la portière s'ouvre. Un plafonnier aurait été plus approprié, d’autant que le mode « lecture de carte » manque cruellement. Point positif en revanche, la boite à gants et son « étagère » sont très pratiques. De même que le « dépose clefs » qui manque sur beaucoup de voitures, surtout nos américaines. A défaut, donc, d’avoir une finition intéressante, elle reste malgré tout très pratique et permet une utilisation aisée. Question phares, les 4 puissants halogènes éclairent sans aucun problème la route jusqu’à 200 mètres. La conduite de nuit ne pose donc aucun souci particulier. Le rétroéclairage vert des instruments est très agréable, de plus réglable par un potentiomètre. La prise allume cigare est idéalement placée à côté de la commande de réglage du rétroviseur. Les instruments de bords sont bien disposés, les avoir alignés permet d’obtenir un tableau de bord plus fin et plus sportif. La commande de chauffage est très inhabituelle au premier abord, mais une lecture du manuel permet de mieux appréhender la bête. C’est d’ailleurs un de points négatifs : les buses d’aération latérales ne sont pas chauffées, seules les buses de désembuages (heureusement orientables !) et au sol le sont. Seulement deux vitesses au ventilateur, avec un bouton très laid. Niveau son, on peut dire qu’il est également très mauvais : seulement deux petits haut-parleurs à l’arrière, avec un son très aigu. La caisse de résonnance est d’ailleurs assez amusante. L’autoradio est, quant à lui, bien positionné et permet de jouer avec les potards sans quitter la route des yeux. L’antenne sur l’arrière lui donne un look rallye très attrayant. Les essuies glace apparents peuvent être assez gênants au premier contact, mais on les oublie vite. Ils disposent de 3 vitesses, comme sur nos voitures « modernes ». Quant au look… à la fois féminine et racée, on a du mal à cerner cette demoiselle. Son long capot plongeant (invisible depuis la conduite) et ses 4 phares annoncent sa couleur rouge, celle des voitures qui foncent. Sa ligne arrière en fastback et sa fausse prise d’air confirment son appartenance aux voitures rapides et sa carrure à la fois douce et élancée contribue à suggérer toute la « rage cachée » du 2.0. Dommage en revanche d’avoir raté l’arrière, ses gros phares plombant complètement la ligne. On aurait préféré des petits phares ronds discrets… Je vais essayer de vous faire une vidéo un de ces jours. Stay tuned ! J
  10. 80 km/h sur routes secondaires -> PÉTITION !

    Haha! Demain je te ferai une photo d'une "départementale" auvergnate Tu seras surpris En revanche, les départementales creusoises...
  11. 80 km/h sur routes secondaires -> PÉTITION !

    Bon, en même temps, moi je roulais déjà pas à 90 kmh, donc à part que je vais prendre encore plus cher quand je me ferai gauler, ça ne changera en rien ma façon de rouler. Surtout pas en GTV... Ajouter à ça les années nécessaires pour remplacer les panneaux et les "rappels" (je n'ose imaginer les tronçons qui seront à la fois à 80 et 90 :D ), ça sera le bordel un bon moment. Cette mesure est totalement conne. Sans compter les discours débiles (aucun autre mot, on nous prends pour des cons) qui comparent l'incomparable... J'entendais hier un imbécile dans la radio comparer le nombre de morts en 72 et en 2012, sans prendre en compte que tout à changé: - Avancées technologiques - Auto écoles - Qualité des routes - Qualité de la signalisation (notamment les bandes blanches, mise en place dans les 70's) - Contrôle technique obligatoire - etc... Depuis 40 ans, alors que le nombre de véhicules présents sur les routes augmente, les nombre de mort est ridiculement bas! Nous devrions donc nous féliciter d'avoir des choses qui ont fonctionné! Bref, pour le coup, une résistance ne serait pas de trop... j'aimagine que tout ceux qui s'occupaient déjà des radars sortiront une bombe de peinture noire et blanche, et te transformerons allègrement les panneaux 80 en 90... y'a qu'un petit coup de peinture à mettre...
  12. Salut à tous! Mon compteur de vitesse sur mon GTV 1982 e cale à 180 dès qu'on met le contact. Problématique... je l'ai vu fonctionner quand je l'ai récupérée il y a quelques mois, mais un jour crac. A plus. Si quelqu'un à déjà croisé ce problème... j'ai changé le capteur de boite, nettoyé les contacts, vérifié les fusibles, mais rien! Comprends pas. Merci!
  13. Alfa Romeo GTV 2.0 1982

    L'arbre de transmission est a côté, ça donne une idée oui ^^ Ca pèse seulement 40 kilos :D
  14. Alfa Romeo GTV 2.0 1982

    C'est la cadillac de ma copine. Moi je me traine en Alfa maintenant, je viens de sortir la boite automatique de mon Oldsmobile.
  15. Alfa Romeo GTV 2.0 1982

    Ca n'a rien à voir, sauf pour les bruits et les pannes des anciennes :) Mais en effet, c'est un style de conduite totalement opposé. Alors que les moteurs sont tous de conception desannées 50!
×