Aller au contenu

 

Attention ! Vous utilisez un logiciel type AdBlock !   Merci de le désactiver sur ce site ;)

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'disques'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Tout pour les nouveaux membres d'ARO
    • Passage obligé des Nouveaux Membres
  • Le Club ARO : Showroom & Rassos
    • Showroom Alfa Romeo Online
    • Rassemblement National ARO 2018 les 19 et 20 Mai
    • Rassemblements et Meetings
  • Alfa Romeo : La Marque & les Modèles
    • La Marque
    • Les modèles Alfa
  • Technique et Mécanique Générale AlfaRomeo-Online
    • Mécanique Générale
    • Carosserie & Entretien
    • Electricité & Audio
    • Accessoires & Jantes
  • Communauté AlfaRomeo-Online
    • La Brasserie
    • L'Univers Automobile
    • L'Univers du 2 Roues
    • Concessionnaires et Garagistes
    • Photos & Voyages
    • La Loi et le Code de la Route
    • Informatique et Internet
  • Groupe FIAT
    • FIAT
    • Lancia
    • Maserati & Ferrari
    • Actualité Sportive du Groupe
  • Petites Annonces AlfaRomeo-Online
    • Achats Alfa Romeo
    • Ventes
  • Les partenaires d'AlfaRomeo-Online
    • Offres réservées aux membres actifs

Calendars

  • Community Calendar

3 résultats trouvés

  1. Ca Chauffe, Marcel!

    J'ai fait la blonde!! Ce matin, frein à main gelé, je le retire mais le cable reste en place et là: mauvais choix! Je me dis que pour 1.5km à faire, en jouant avec ma pédale, ça va bien finir par se décoincer. Erreur monumentale, quand je suis arrivée voici ce que j'ai vu: (c'est joli quand même, hein?) Je suis bonne pour changer les plaquettes et peut-être même les disques... Et vu que le CT est prévu le 31, je ne pourrais pas le faire moi-même d'ici là. Pfffff.... Mais, y a t'il un risque que d'autres pièces aient morflé? Genre le roulement de roue, les étriers...
  2. [Tuto] : Remplacement Plaquettes Freins Avant

    On trouve un endroit plat et on cale la voiture (ne pas oublier le frein a main). On met sur chandelles et on démonte les roues. Voici la bête: On s'installe et on réuni le méteriel: Clé de 17 pour les vis de roue, clé BTR de 7 pour les vis de l'étrier, un petit marteau pour aider au déblocage des vis, un tourne vis plat pour faire "levier", graisse et gants. Maintenant on s'y met: A l'aide du tourne vis, enlever l'agraffe, en commençant par un coté. Aucune difficulté. On déconnecte le connecteur du témoin d'usure. On retire les 2 caches de vis d'étriers,ils sont justent emboités: Avec la clé BTR de 7, et le marteau, on débloque les vis et on les retire: Ensuite, suivant l'état d'usure des disques, l'étrier se retire. (si besoin retirer maintenant la plaquette opposée au piston , pour libérer de l'espace et retirer l'étrier facilement. On ouvre le bouchon du bocal de liquide de frein: Apres avoir retiré la plaquette inverse au piston, on va s'occuper a repousser entièrement le piston dans son logement , en se servant de l'ancienne plaquette qu'on aura laissé en place. Caler l'étrier en faisant attention a ne rien abimer (flexible de frein, soufflet du piston) puis pousser fortement le piston en arrière grace a la plaquette comme prise: Il faut y mettre un effort constant et avoir de la patience, le temps que le liquide soit repoussé vers le bocal. Piston rentrer entièrement: On dégage la plaquette, elle est seulement coincée dans le piston: On remonte: Une fois les plaquettes en places, on remonte l'ensemble sur le disque: On remet le connecteur en place: On nettoie les 2 vis et on les graisse avant le remontage: On vis en bloquant bien, puis on oubli pas de remettre les 2 caches plastique en place: On remonte l'agraffe, en commençant par un coté: Puis l'autre, au besoin on peut faire "levier" dessus grace au tourne vis pour aider a sa mise en place: L'ensemble remonté: Au niveau du bocal, le niveau de liquide a surement remonté, voir débordé un peu. On enleve le surplus avec une seringue, et on nettoie ce qui a débordé. Il ne reste plus qu'a remonter les roue et enlever les chandelles... Et c'est terminé: J'espère que ce tuto sera utile pour tout ceux qui souhaiterai faire cette manip seul.
  3. Bonsoir à tous, Suite au changement des disques et des plaquettes arrière de ma voiture, je me suis dit que quelques photos pourraient peut-être servir à ceux pour qui le remplacement des ces pièces serait la première fois (non, s'pa sessuel) et qui hésiteraient à se lancer. Je n'ai pas la prétention d'en faire un tutoriel, j'aurais également aimé avoir plus de temps pour nettoyer, graisser, etc... L'opération en elle-même n'est pas compliquée, mais la conception du système peut compliquer la vie (j'ai testé pour vous). Avant tout chose, une précision : ARO et moi-même déclinons toute responsabilité si vous décidez de procéder à cette opération sur la base de ce post plutôt que la confier à un professionnel. Valaaaaa....Ca c'est fait. L'ensemble n'était pas si usé que ça, mais l'aspect moisi des disques d'origine qui ont tendance à rouiller aussi vite que des poils de barbe à pousser me faisait saigner les yeux dès que je prenais la voiture. Avouez que ça fait juste crade, non ? Ayant déjà procédé au remplacement des disques et plaquettes avant il y a 2 mois, j'ai repris le même matériel, à savoir des disques TRW avec moyeu traité antirouille noir satiné, et plaquettes Bendix. Prix promo sur Oscaro : 86€ le tout. Rien que pour l'aspect esthétique, le changement valait le coup pour moi. Donc, c'est parti ! Pour effectuer le travail, il vous faut à minima : Une Alfa 156 Des disques et des plaquettes de frein Une clef plate de 12 Une clef plate de 13 Une clef plate de 15 Une clef plate de 17 Un repousse-piston ou une pince multiprise de bonne qualité et un serre-joint (j'ai opté pour ces deux derniers outils) De l'acétone Et éventuellement : De la graisse graphitée Du nettoyant freins Un petit tournevis plat Un carton Conforama Un marteau Avant toute chose, il est conseillé si votre niveau de liquide de frein est correct dans le bocal - et donc au max - d'en ôter un peu à l'aide d'une seringue. En effet, en repoussant les pistons de l'étrier (qui avance au fur et à mesure de l'usure des plaquettes), nous allons également repousser le liquide de freins dans le bocal et risquer de mettre le circuit en pression. Une fois la roue déposée, voilà ce que l'on obtient (quelqu'un peut-il m'expliquer ce que diable fout de la moquette ici ????) : Il va donc s'agir de démonter l'étrier qui est composé de 2 parties : la chape et la pince. Une fois la pince enlevée, nous avons accès aux plaquettes et au piston. Pour qui ne veut pas changer le disque, l'opération pourra s'arrêter là. Si l'on démonte la chape, on peut alors procéder au remplacement du disque. Démontage de la pince : Celle-ci est fixée à la chape par deux vis de 13, bloquées par un écrou de 17. L'utilisation des 2 clefs correspondantes sera donc impérative : Ces vis étant fixées au frein filet, il faudra forcer. Sur la pince sont fixées la durit et la tringlerie du frein à main. Avant de la sortir (la pince, bande de vicelards,j'ai dit que ce n'est pas sessuel !) j'ai enlevé sa fixation de la fusée afin d'avoir plus de jeu : Il reste à faire levier afin de dégager cette partie de l'étrier et sortir les plaquettes qui restent sur le disque. Elle sont retenues par deux agrafes métalliques qu'il vaut mieux laisser en place si vous n'avez pas prévu de nettoyer et graisser le tout. On fait levier sur les plaquettes avec le petit tournevis et ça vient tout seul. On peut laisser la pince reposer sur la barre de renfort, aucune partie du système ne sera en effort. A présent, la chape. Celle-ci est fixée par deux vis de 15, et c'est là que ça devient drôle. La vis du bas, quasiment collée contre une rotule, ne permet quasiment aucun débattement. Un bel exemple de conception foireuse. Du frein filet étant également de la partie, il faut forcer sévère, au risque de foirer la tête de vis en prime. Si possible, un bain de dégrippant toute la nuit sera probablement utile. Voici cette vis (vue de haut, à gauche sur la photo) : Inutile de songer à passer un cliquet, il n'y a pas la place !! Lorsque vous aurez fini de maudire 1000 fois ces s*****ards de bourricots d'ingénieurs Italiens et ôté la chape, le disque sera totalement dégagé. Il est fixé au moyeu par un simple ergot de 12. Pour dévisser celui-ci, il faudra tenir le disque à la main (puisqu'il est dorénavant totalement libre de tourner sur son axe), ou dévisser d'un coup sec. Et là, dans la grande majorité des cas, le disque reste collé au moyeu par la rouille. Vous aurez beau tenter de l'arracher, rien ne se passera. La méthode qui a marché à chaque fois pour moi : -Se munir d'un marteau et d'une cale (pas nécessaire si vous êtes certain de jeter le disque) -Faire tourner lentement le disque à la main et à chaque rotation coller des petits coups de marteaux répétés par derrière (toujours pas sessuel) -Taper ensuite sur le moyeu du disque Il finira par doucement se décoller et il n'y aura alors plus qu'à le sortir. Un peu de nettoyant freins, et on laisse sécher. Je mettrai un peu de graisse graphitée afin de faciliter les démontages ultérieurs. A présent, il s'agit de repousser le piston afin de faire de la place pour les plaquettes neuves, et donc plus épaisses. A la différence des étriers avant et "à cause" du système de frein à main, il faudra faire tourner le piston en même temps qu'on le poussera. On trouve dans les centres auto des repousse-piston pour un vingtaine d'euros, ce qui facilitera grandement la tâche. Un solution alternative consiste à pousser le piston avec un serre-joint, et le faire tourner avec un pince multiprise. Attention à ne surtout pas endommager le joint en serrant la pince !!! A chaque tour de pince, on resserre un peu le serre-joint. Ce n'est pas très mécanique, mais en prenant son temps et en faisant attention ça se passe très bien. Le piston est au fond de son logement, on peut remonter les pièces neuves. Un peu de graisse : Et le tout avant la repose de la roue : C'est tout de même plus beau, non ? Les disques étant stockés avec une légère couche de produit gras afin de ne pas s'oxyder, n'oubliez pas de passer un coup d'acétone afin de dégraisser proprement la piste. Fini les disques rouillés pour moi ! Voilà, comptez environ deux heures en prenant votre temps, et une bonne centaine de kilomètres de rodage des pièces neuves. Je sais que la plupart des AROnautes ont déjà fait cela 1000 fois, mais au cas où, si quelqu'un a des questions, qu'il n'hésite pas ! @rnaud.
×