Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'showroom'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Tout pour les nouveaux membres d'ARO
    • Passage obligé des Nouveaux Membres
  • Le Club ARO : Showroom & Rassos
    • Showroom Alfa Romeo Online
    • Rassemblement Annuel ARO les 8, 9 et 10 Juin 2019
    • Rassemblements et Meetings
  • Alfa Romeo : La Marque & les Modèles
    • La Marque
    • Les modèles Alfa
  • Technique et Mécanique Générale Alfa Romeo-Online
    • Mécanique Générale
    • Carosserie & Entretien
    • Electricité & Audio
    • Accessoires & Jantes
  • Communauté Alfa Romeo-Online
    • La Brasserie
    • L'Univers Automobile
    • L'Univers du 2 Roues
    • Concessionnaires et Garagistes
    • Photos & Voyages
    • La Loi et le Code de la Route
    • Informatique et Internet
  • Groupe FIAT
    • Actualité Sportive du Groupe
    • Abarth
    • FIAT
    • Lancia
    • Maserati & Ferrari
  • Petites Annonces Alfa Romeo-Online
    • Achats Alfa Romeo
    • Ventes
  • Les partenaires d'Alfa Romeo-Online
    • Offres réservées aux membres actifs

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Localisation


Voiture

5 résultats trouvés

  1. Salut! Voici quelques photos de ma beautée:
  2. Attention, mesdames et messieurs, c'est le moment de vous dévoiler quelques petits traits de ma belle : Dévoilons, petit-à-petit, l'intérieur : Et, admirons ses divines courbes : Puis, pour le fun, je vous laisse découvrir l'étrange petite bête qui se cramponne à mon parabrise avant : "Un petit peu de douceur ..." :P Et, juste parce que cela nous résume pleinement : ---- Concernant mon historique Alfa : - une petite Alfa Sud - une 155 1.9 JTD 92ch - une 156 1.9 JTD 115cv - Phase 1 - une 2eme 156 1.9 JTD 136cv - Phase 1 - une 166 2.4 JTDm 175cv 16V - Phase 2 - une 3ème 156 1.9 JTD 115cv - Phase 3 Ma femme : - une 147 1.9 JTDm 150cv - Phase 3
  3. Bon me voilà pour vous dire que j'ai plus d'Alfa, j'ai eu une petite glissade plus tonneaux
  4. Bonjour à tous ! Voilà quelque temps que je suis inscrit sur ARO mais sans véritable activité sur le forum. Ne me jetez pas la pierre (Pierre), je pense avoir des raisons suffisamment valables , je m'explique : J'ai décidé l'année dernière de changer radicalement de vie professionnelle, je me lance dans la restauration de voitures ancienne (passion que je pratique en hobby depuis plusieurs années). Je compte lancer mon activité et pour ce faire je passe actuellement un CAP en méca. auto (inscription à la chambre des métiers oblige ). Et par la même occasion m'attèle sérieusement à la restauration de ma 159 SW Ti 2.4 Q4 rouge — vous comprendrez plus bas pourquoi j'utilise le mot "restauration". On peut dire clairement que je "sauve" cette alfa de justesse d'une mort certaine ou dû moins imminente. Bien qu'elle tourne correctement et qu'elle est en relativement bonne condition esthétique, le/les précédents propriétaires ont plus que négligé cette dame, pour ne pas dire maltraitée. La voiture vient d'Autriche (1er propriétaire), puis importée sur côtes Bretonnes de son 2e propriétaire, puis passé sous la coupe de son indélicat 3e propriétaire... À ce niveau là on appelle ça un pédigrée... Je vous laisse imaginer les dégâts que le sel des routes neigeuses de montagne suivi de l'air salin de la Bretagne ont causé à la voiture. d'autant plus qu'ils avaient enlevé la plaque de protection moteur sous le berceau... Pour finir chez le paltoquet qui l'a acquise avant moi. Entre les réparation à la va-vite, scotch, et entretien mégoté. Elle était belle, mais que de loin... Tout les éléments sous la voiture étaient corrodés. Heureusement le châssis n'a pas été touché, mais tout le reste à mangé sévère. Pour commencer, dans le doute, j'ai changé la distribution de suite au moment de l'achat chez un copain qui a un garage Alfa du côté d'Amiens (ville du dernier propriétaire) et j'ai eu raison... On s'est apperçu qu'en 8ans ni la distri, ni la pompe à eau avait été changé. Ça commence bien. Ensuite on a attaqué le lourd : La mécanique dans l'objectif de changer l'embrayage qui patinait un peu, nous avons dû tomber l'ensemble du GMP : Beau bestiau, hein ? Comme tout était en bas, et que une fois sur le pont, à la lumière on a vite vu l'ampleur des dégâts, j'ai décidé (chèrement) de faire tout ce qu'il fallait pour repartir sur une bonne base. J'effectue mon stage dans le cadre du CAP, dans un petit garage à Illkirch, au sud de Strasbourg. J'ai pu profiter d'une période creuse en boulot et ai pu utiliser du matériel pro et des conseil d'experts ! Je bénéficiais, bien sûr, d'un bon tarif sur les pièces de seconde monte de qualité. Et pour les pièces spécifiques, j'avais un rabais correcte à la concession. Il faut toujours bien s'entendre avec son maître de stage. Du coup j'ai remplacé : - Alternateur - Calorstat - Volant moteur - Embrayage et butée hydraulique - Conduites d'huile A/R entre la pompe et le radiateur - Tube Avant d'échappement - Conduite de direction assistée entre le radiateur et la crémaillère. - 4 Amortisseurs neufs - 2 ressorts d'amortisseurs arrière - 4 coupelles d'amortisseurs - 4 biellettes de barre stab' - 4 triangles de suspension (hauts et bas) - 2 rotules de directions - Cloche de filtre a huile (le ByPass était cassé) - Vidange boite et différentiel - Remplacement du liquide de direction - Entretient Clim complet L'embrayage était effectivement au bout : L'usure prononcée du bord extérieur de la garniture et l'absence de fuite d'huile de boite laissent à penser que le volant moteur bi-masses y est pour qqchose... Voilà quelques images des pièces avant démontage : La durite de direction assistée... no comment.. la tuyauterie d'huile. La rouille et le sel avaient tellement tout collé que j'ai dû "desceller" les tuyaux au burin pneumatique pour les séparer du radiateur... Après avoir préalablement et délicatement dévissé le boulon rouillé (sans casser la tige filetée)... Il va sans dire qu'on a utilisé quelques litres de WD40 que quelques écrous cage ont volé au démontage... Le berceau moteur. Support de bloc radiateur et zoom du berceau moteur. Silent bloc triangle avant... tu m'étonnes que je la géométrie partait en vrille... Tôle de protection des tuyaux sous le tablier moteur. Apres le remplacement des éléments sur le moteurs, et remonté le tout dans son compartiment, j'ai attaqué le sauvetage du berceau. Attention, on a sorti l'artillerie lourde : - Hydro-sablage - Dégraissage - Traitement antirouille industriel Ça donne ça : Ensuite décapage chimique des ressorts avant pour traiter les points de rouilles, puis peinture époxy bi-composant noire : J'ai également traité les supports filtre à air et réservoir lave-glace (après un sablage minutieux) avec la même peinture : (Admirez ce beau bricolage de la pompe lave-glace...) J'ai aussi brossé toute la visserie démontée : J'ai monté les nouveaux amortisseurs, rotule de direction, coupelles... : Et j'ai mis du "gras" de qualité industrielle pour protéger partout où c'était nécessaire. Puis j'ai remonté le tout préalablement assemblé avec les triangles de suspension et les supports bloc radiateur neufs : Voilà pour la partie mécanique. Gros boulot. Quasiment 2 semaines de travail non-stop (hors WE). Le démontage était particulièrement ardu. Du fait que tout était soudé par la rouille, la moindre pièce comportant un filetage demandait une attention et une délicatesse de dingue... donc beaucoup de temps. J'ai dû passer en revue chaque pièce ou élément démonté. Les nettoyer, brosser, sabler, peindre avant de remonter. Maintenant, l'esthétique : Les jantes avaient pris chère aussi. Je les ai envoyé en restauration dans une boite spécialisée, à Besançon. Décapage, dévoilage, recharge en alliage, préparation et peinture.... En noir mat ! (c'était une option à l'achat, la teinte s'appelait "Mat Gun Metal") Changement de couleur sans regrets car j'ai pu acquérir sur le net, un jeu de jantes Cannes Ti Silver (des replica) neuve pour sa chausse d'été. Voilà dans quel état elles étaient avant de partir : Apres retour des jantes et après avoir monté sa chausse adaptée aux routes d'hivers, j'ai pu enfin tester la bête !!! Whaouw... là on sent les bourins gagnés à la reprog' que j'avais faite fin d'année dernière. Une tenue de route et une puissance à faire pleurer n'importe quelle teutonne de la même gamme ! Mais le plaisir fût court... La carrosserie avait, elle aussi, souffert du sel et le temps ne l'avait pas ménagée. Plusieurs petits coups, de vielles réparations de carrosseries mal faites, la peinture qui commençait à cloquer aux passages de roues... Sans parler des raccords peinture hasardeux... De plus, un problème d'accroche du vernis (dû à une réparation mal faite) m'avais littéralement pelé un petit quart du vernis du capot. Il était hors de question que ça reste comme ça ! > Oui je sais, je suis perfectionniste... Mais partant de ce postulat, si je voulais faire les choses bien, j'avais pas le choix : > Direction chez le carrossier pour une peinture complète ! Suite à un malheureux accident de congère de neige tombée sur le pavillon de toit, il avait été débosselé a l'arrache, bien caché sous un mastic appliqué humide... Ça avait commencé à attaquer l'arrête supérieur de la gorge du joint de pare-brise... Ils ont tout viré, tout débosselé, et refait tout le traitement anticorrosion du pavillon de toit avant d'apprêter et peindre. Certains points de rouille étaient perforants, un peu de tôlerie/soudure à été nécessaire. Et après 1 mois de séquestration, on me la rend... enfin ! Quelle joie ! tout a été soigneusement repris. Du grand art. La voilà sous ses plus beaux atours et elle retrouve enfin son allure des premiers jours : (elle à même eu droit à un traitement SwissWax !) Mais c'est malheureusement pas fini... cet été, si tout, s'organise comme je le souhaite, J'attaque le train arrière et la restauration esthétique des étriers de freins. Je vais devoir faire tomber l'échappement, le pont, le berceau arrière, les triangles de suspension et remplacer la ceinture de réservoir. Tout sabler et traiter à l'antirouille industriel comme pour le berceau... Encore du gros boulot... Mais comme le dit l'adage : Quand on aime, on compte pas La suite au prochain numéro !
  5. Salut amis alfistes, voilà ça fait 2 semaines que je l acquisition de ma belle et je n' avais pas eu le temps de prendre quelques photos!! Jusqu'à hier... Hier météo clémente, je suis allé faire découvrir les routes de montagnes à ma belle, petite promenade dans ma si belle vallée, avec un alfistes comme moi mon bof!! On tous le virus dans ma famille!! Il roule à Gtv 2l de 1985, une très belle voiture aussi! Elle est en pleine restauration! Enfin assez parlé passons, voilà quelques photos de nos belles et de nos montagnes...
×
×
  • Créer...