Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rénovation'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Tout pour les nouveaux membres d'ARO
    • Passage obligé des Nouveaux Membres
  • Le Club ARO : Showroom & Rassos
    • Showroom Alfa Romeo Online
    • Rassemblement Annuel ARO les 8, 9 et 10 Juin 2019
    • Rassemblements et Meetings
  • Alfa Romeo : La Marque & les Modèles
    • La Marque
    • Les modèles Alfa
  • Technique et Mécanique Générale Alfa Romeo-Online
    • Mécanique Générale
    • Carosserie & Entretien
    • Electricité & Audio
    • Accessoires & Jantes
  • Communauté Alfa Romeo-Online
    • La Brasserie
    • L'Univers Automobile
    • L'Univers du 2 Roues
    • Concessionnaires et Garagistes
    • Photos & Voyages
    • La Loi et le Code de la Route
    • Informatique et Internet
  • Groupe FIAT
    • Actualité Sportive du Groupe
    • Abarth
    • FIAT
    • Lancia
    • Maserati & Ferrari
  • Petites Annonces Alfa Romeo-Online
    • Achats Alfa Romeo
    • Ventes
  • Les partenaires d'Alfa Romeo-Online
    • Offres réservées aux membres actifs

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Localisation


Voiture

3 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous, J'ai décidé de donner un coup de jeune à mon cerceau, pas forcément détruit mais guère entretenu par les 2 précédents propriétaires. Bien entendu, ce post ne s'adressera pas aux detaillers du forum mais peut-être y'aura-t-il des gens qui n'oseront pas se lancer ou qui se poseront 1000 questions voire qui penseront que l'on ne peut pas sauver Willy son volant cuir. Je pense que jusqu'à un certain point, c'est faux ! Après quelques recherches sur les produits à utiliser, Colour Lock s'est imposé. J'ai donc commandé entre autres un kit spécial volant / pommeau pour la somme de 30€. Petit conditionnement, suffisant pour cette fois. En fonction de la tenue à terme, je songerai probablement à restaurer mon intérieur cuir. Voici le contenu du colis : Nous avons donc : 1 éponge abrasive grain 350 afin d'éliminer les défauts de surface du volant 1 tampon applicateur 1 flacon de nettoyant puissant 1 flacon de teinte couleur noir (réf : F034) 1 flacon de scellement pour la teinte 1 flacon de soin pour cuirs lisses C'est parti. Démontage de l'airbag et du volant en suivant cette procédure : http://www.alfaromeo-online.com/forum/index.php/topic/27968-changement-du-volant-alfa-156/ En bref : On ôte les cosses de la batterie (le boitier de dérivation posé dessus s'enlève en dévissant les 3 écrous : 2 de 10 et 1 de 13 qui tient la tresse "+" de l'alimentation) On démonte l'airbag en desserrant les 3 vis (Allen de 5) derrière le volant, et on enlève les connectiques On dévisse l'écrou (douille de 24) qui tient le volant et si les roues sont bien droites on peut enlever celui-ci sans repère Une fois le volant déposé, j'enlève les commandes : Celles-ci sont "juste" clipsées, il suffit de faire levier avec précaution afin de les sortir. Pour dégager leur cosse, un appui avec un petit tournevis plat sur le demi-cercle plastique afin d'élargir le passage : Et voici l'état du volant : zones rugueuses, cuir abîmé, etc... Je suppose que presque tout le monde ici connaît le problème. Une partie du cuir décollée : Je vais commencer par m'occuper de ça. Donc, j'utilise les outils dernier cri prêtés gracieusement par un ami qui travaille à la NASA (et un peu de colle néoprène) : Ensuite, ponçage avec l'outil fourni dans le kit. Quelques allers/retours en appuyant à peine sur l'intégralité du volant, en insistant (légèrement) sur les zones les plus rugueuses. Un coup de soufflette plus tard : L'étape suivante consistera à nettoyer le volant (à ce stade, je n'utiliserai plus qu'une micro-fibre standard pour toutes les opérations en veillant à réserver un coin différent pour chaque traitement). Heureuse surprise, pas de cirage, uniquement de la crasse et moins que ce que j'aurais pensé : A présent, ce qui me stressait le plus : l'application de la teinte. J'ai procédé en tamponnant, sans frotter afin d'éviter les traces. Je ne me suis pas inquiété du fait que la première passe ne recouvrait pas tout, je m'attendais à en passer plusieurs. Il y en aura eu 7 au total. Chaque passe a été séchée au sèche-cheveux, position tiède et soufflerie moyenne. Le résultat après 2 passes : Et après les 7 passes bien sèches : On y est presque ! Vient ensuite le scellement. Celui-ci figera la teinte, sans risque de décoloration. En l'absence d'indications sur le flacon, j'ai passé 3 couches, qui ont été vite absorbées par le cuir. Seule la 3ème aura justifié un essuyage (à la microfibre, toujours). 2 heures plus tard, la dernière étape avant le remontage : la lotion protectrice. Et voilà le résultat final : Voilà ! Je suis ravi du résultat, je trouve que le rendu est vraiment bon. Mon volant a retrouvé une seconde jeunesse pour 30€ et quelques heures de travail. Il me restera à trouver des commandes neuves (juste la partie caoutchouc) afin de parfaire le boulot mais ça semble totalement introuvable sur le net... Si quelqu'un a des questions, qu'il n'hésite pas !! @++
  2. Alfa Romeo GT 1300 Junior Réfection du plancher : Nous allons suivre pas à pas, à travers les photos ci-dessous, comment j'ai remis en état l'intérieur de mon Junior. Pour commencer, voilà son état lorsque je l'ai repris en juillet 2006. Visuellement, tout semble normal, mais les fenêtres et portes n'étant pas étanches depuis de nombreuses années, et le Bertone ayant toujours vécu en Bretagne, au bord de la mer, il fallait traiter le plancher au plus vite : Après avoir soulevé les tapis de sol en caoutchouc, on tombe sur une épaisseur de skaï. Sous le skaï, on trouve une épaisseur de mousse goudronnée comme une gaufre. Cette mousse est collée sur un revêtement de de goudron peint. On remarque que le coin avant droit a déjà été réparé... pas bon signe ça... Voilà la mousse en question : Dans un premier temps, il va falloir mettre à nu l'habitacle afin de gratter le goudron sur la tôle car on se rend compte qu'il y a tout un écosystème là-dedans!! Mousse et goudron ont une faculté commune : ils gardent bien l'humidité!!! Pas bon ça... Je commence à faire sauter le goudron à l'aide d'un énorme tournevis dont je me sers comme burin, et d'un marteau... Fastidieux et lent! Il m'a fallu plus de 3h pour faire un quart du plancher...! Et encore, c'est une partie facile!!! Assez perdu de temps, place aux vrais outils!!! Sous les conseils éclairés de ceux qui se sont déjà amusés à ça, j'achète donc une décapeuse électrique à vibrations Bosch. Là, c'est un jeu d'enfant! Ce n'est même plus drôle tellement c'est simple avec la décapeuse! Par contre, quoiqu'il arrive, le goudron laisse des traces partout... Donc là, on sort le masque, les gants, des rouleaux de Sopalin renforcés et une bouteille de White Spirit... et on frotte!!! Attention, mélasse de m... en prévision!! Maintenant qu'on a quelque chose d'à peu près propre, on voit nettement les zones rouillées. Toutes ces zones sont passées à l'inhibiteur de rouille (de chez Julien). Les zones bien marquées par la rouille sont poncées. Pour poncer, j'emploie plusieurs brosses différentes : en métal et en mousse de plastique. Pour dégager le maximum, un bon disque de papier de verre (gros grain) fait bien l'affaire. Je gratte également toutes les jointures de tôle : là, c'est pénible car à la brosse, le joint chauffe, se liquéfie et devient inextricable!!! Le Framéto est l'ami des Alfistes!!! J'en passe sur les zones fortement rouillées Là, on peut faire un 1er bilan : le plancher est sain (je rappelle qu'il a vécu pourtant au bord de la mer et que la flotte stagnait dedans...) dans 95% de sa surface. Seuls 3 endroits nécessitent vraiment un travail de rénovation complète : le coin avant droit (partie anciennement réparée), l'avant gauche (troué) et un point d'attache du siège conducteur. Ces 2 points qui sont troués, ne sont pas non plus névralgiques dans ce sens où il reste encore pas mal de tôle saine. Mais ça ne m'empêchera pas de les soigner avec un kit de réparation de chez Sinto à base de feuilles de fibre de verre et de durcisseur (rose). Ensuite, je m'attaque au trou avant droit (trou d'évacuation normalement bouché par un caoutchouc) : comme je n'arrive pas à araser toute la soudure faite à l'époque, je prends le parti de la conserver (c'est plus simple) et de la colmater de façon à pouvoir la peindre. J'utilise alors un autre kit de réparation de carrosserie de chez Sinto à base de résine "souple" et je barbouille tous les endroits qui comportent des creux ou des espaces vides (type feuilles d'acier rivetées mais dont l'extrémité n'est pas jointe). Les jointures de tôle ayant été enlevées... il faut bien les refaire!! Plus que de l'esthétisme, c'est plutôt pour qu'après la peinture, et si jamais de l'eau entrait encore dans la voiture, elle n'aille pas se loger dans des recoins où la peinture n'aurait pas été et qu'elle y recommence son travail de sape du métal. Pour les joints, j'utilise un joint souple de construction Sikaflex. C'est normalement un joint qui tient à l'extérieur, pour la rénovation des pierres et du béton... Je bouche donc les trous avec ce joint. L'intérieur est maintenant prêt à être peint. Attention, le joint met du temps à sécher, il faut donc ne pas hésiter à laisser reposer une grosse semaine de façon à pouvoir peindre tranquillement! Pour peindre, j'utilise de la peinture "Direct sur rouille" de chez Julien (je vais prendre des actions chez eux...!), laquée blanche. Il semble que cette peinture ait un solvant similaire à celui du joint Sikaflex... cela veut dire que la peinture a énormément de mal à sécher dessus... mais à force d'attendre, on y arrive! Pour la peinture, j'ai passé 2 ou 3 couches épaisses au pinceau pour fabriquer une véritable couche protectrice. Attention tout de même, la peinture reste fragile en cas de choc : un tournevis qui tombe sur la peinture toute belle vous fait un bel éclat! Maintenant que l'habitacle est refait, sec et tout et tout, je passe à l'habillage. Comme on a retiré tous les isolants (mousse et goudron) qui font gagner dans les 20kg, on a une voiture très bruyante. Donc, là, 2 écoles : ceux qui veulent faire du "light" pour la piste, peuvent passer à l'étape suivante voire même s'arrêter là, ceux qui veulent - comme moi - remettre leur belle en état "d'origine", vont pouvoir investir dans du "Gédicoustic". Ce matériau se vend chez Casto, comme un isolant phonique et thermique. Avec un rouleau, j'ai pu faire le sol, le tunnel de boite, la banquette arrière. Je découpe mes morceaux et les fixe soit avec de la colle souple et du double face, soit je les pose sans rien d'autre. Pourquoi je les pose sans colle? Mon idée est que, pour l'instant, l'étanchéité des portes n'a pas été faite. Donc, je ne peux pas certifier que l'eau ne rentrera plus dans l'habitacle. Donc, je veux pouvoir, à tout moment, accéder au plancher et passer un coup d'éponge. Pour cela, j'ai acheté des tapis de sol en moquette chez Victor Parts et je vais les poser sur une épaisseur de Gédicousitc. Cette moquette sera fixée uniquement par un minimum de vis (notamment celles des rails de siège). Par dessus, je remettrai mes anciens tapis d'origine en caoutchouc. on n'oublie pas de revisser la banquette! détail du tunnel de boite : Je colle des morceaux de Gédicoustic, puis fixe au double face, la moquette retaillée. Je fixe le tout par le haut sans jamais fixer le bas, car l'habillage d'origine en skaï que je remettrai par dessus va venir tenir le tout plaqué contre la tôle. Ça n'est pas par volonté d'économiser du double face, mais toujours dans l'idée de pouvoir accéder facilement en cas d'innondation! Afin de gagner en confort auditif, ainsi que pour avoir un toucher plutôt sympa, le bas de la banquette arrière est traité avec des chutes de moquette, sous l'habillage en skaï (que je ne recolle pas comme à l'origine et que je laisse pendre). Maintenant, tout est prêt : les surfaces à isoler sont traitées, les tapis de sol sont doublés de Gédicoustic, les tapis de sol en caoutchouc sont nettoyés et rénovés, il n'y a plus qu'à remonter par vis les habillages de skaï, pour redonner un look d'origine à l'habitacle. Et voilà le résultat! Petite entorse pour les puristes, j'ai craqué sur un levier de BVM de chez Victor Parts qui est plus sexy que la boule noire d'origine. Sur le sol, par-dessus les tapis en caoutchouc, j'ai posé des tapis en moquette frappés du sigle Alfa Romeo (toujours chez Victor Parts). Voilà! Ce travail résumé en 1 page aura prit environ 3 mois (soirs et week-end), mais le résultat est satisfaisant. La voiture n'est pas trop bruyante (elle le sera encore moins lorsque les joints de vitre auront été faits), elle a gardé son cachet d'origine (du moins je l'espère), et elle est saine en terme d'humidité (et au pire, elle est accessible facilement pour l'éponger et l'aérer). Quelques liens utiles : http://www.sinto.fr/accueil.php http://www.sika.fr/ http://www.peinturesjulien.fr/ Pour tout renseignements, écrivez-moi à gt.1300.junior@free.fr
  3. Bonjour à tous, Si vous aussi vous avez un soucis d'antibrouillards avant qui deviennent noirâtre (si non, ça va venir ) j'ai tenté de les rénover car pas envie de me donner les moyens de les changer... Je vous épargne le démontage des AB de la voiture, il y a un tuto pour ça... On démonte le capuchon arrière avec les fils et hop, au four à 100°C pendant 30min Ensuite, avec un tournevis, on décolle le verre de l'AB en y allant doucement (c'est du verre!!!) On peut voir que le verre n'est pas collé, il a un joint et est rentré en force Gros dégraissage, à l'acétone c'est le top et 2 couches de primaire plastique Dans mon cas j'ai eu envie de faire le pourtour de l'AB en noir pour voir ce que ça donne (d'ailleurs ça rend super bien) Donc 2 couches de noir mat haute température (vous savez, la peinture que tout le monde utilise pour cacher cette horrible marmite sur les 147 ) Puis 2 couches de peinture chrome Pour le remontage du verre, un peu de produit vaisselle sur le joint et il rentre tout seul Coût de l'opération 10€ pour la peinture chrome et 15€ de plus si vous voulez du noir
×
×
  • Créer...