Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'giulia'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Tout pour les nouveaux membres d'ARO
    • Passage obligé des Nouveaux Membres
  • Le Club ARO : Showroom & Rassos
    • Showroom Alfa Romeo Online
    • Rassemblement Annuel ARO les 8, 9 et 10 Juin 2019
    • Rassemblements et Meetings
  • Alfa Romeo : La Marque & les Modèles
    • La Marque
    • Les modèles Alfa
  • Technique et Mécanique Générale Alfa Romeo-Online
    • Mécanique Générale
    • Carosserie & Entretien
    • Electricité & Audio
    • Accessoires & Jantes
  • Communauté Alfa Romeo-Online
    • La Brasserie
    • L'Univers Automobile
    • L'Univers du 2 Roues
    • Concessionnaires et Garagistes
    • Photos & Voyages
    • La Loi et le Code de la Route
    • Informatique et Internet
  • Groupe FIAT
    • Actualité Sportive du Groupe
    • Abarth
    • FIAT
    • Lancia
    • Maserati & Ferrari
  • Petites Annonces Alfa Romeo-Online
    • Achats Alfa Romeo
    • Ventes
  • Les partenaires d'Alfa Romeo-Online
    • Offres réservées aux membres actifs

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Localisation


Voiture

18 résultats trouvés

  1. Commandatore

    Showroom De Commandatore

    Mon petit jouet du dimanche : Giulia 1300 GT Junior de 1968. Avec ma Golf 2 Avec la nouvelle 156 JTS
  2. Pedro-Giulia

    Consomation moyenne Guilia

    Bonjour a tous, Alors suite a mes premiers Kms avec ma Giulia (2.0 essence), je suis toujours avec une consommation moyenne de 15L/100Km... parce que le compteur va pas au delà Après avoir vu quelques commentaires d'autres Guilia avec une motorisation identique j'arrive presque pas a croire a ce que je vois... Pour info je suis a 780 kms au compteur aujourd'hui. acheté avec 250 kms donc avec 500 kms parcourus et 3 pleins je me vois mal tenir avec tel engin... c'est pas un 3.2 ni un 6.2 ... Pour les autres possesseurs s'ils vous plaît si vous pourriez me faire un retour de vos expériences, ci cela peut venir du "rodage" etc.
  3. Boris_47

    Vibrations 2.0 200

    Salut à tous, Je viens de recevoir ma belle ce week-end! Très satisfait de mon achat, par contre quelques petits ratés... plaque d'immat mal posée, capteurs d'obstacles avant en défaut (remplacement prévu semaine pro) + impact sur carrosserie... Cependant, un point m'interpelle car cela fait quelques temps que je n'avais pas d'essence, ma dernière remonte à une 320i et je ne me souviens pas de ce soucis. Lorsque je la démarre à froid, tout se passe bien, elle tourne a 1300 tr/min pendant +/- 1 minute puis elle retombe en dessous des 1000 tr/min, cependant elle vibre... et on sent vraiment cette sensation de vibrations pourtant le ralenti à l'air stable. Avez-vous ressenti ceci? Avis aux quelques propriétaires de 2.0.... Peut-être est-ce parce-que je suis en mode P de la boite auto sans mettre le frein à main (mais je n'y crois pas) Merci pour vos retours d'expériences
  4. Bonjour tout le monde, Je m'appelle Pedro, j'ai 25 ans tout frais, Situé en région parisienne Je suis le nouveau propriétaire d'une Alfa Giulia 2.0 200TB Sport depuis Quelques jours, a mes yeux la plus belle de toutes 😄 ( je sais j'ai aussi un petit penchant pour les BMW ) Ayant conduit pas mal de voitures jusqu'a présent, celles qui m'ont le plus marque a part les super cars... ce sont bel et bien les 159... Version berline 2.2 diesel ainsi qu'une SW 1.9 Ti 🙂 Pour la petite Histoire: Par des nombreuses circonstances... Je voulais avant tout acheter une voiture essence, du a mes petits trajets... Historique de voitures: Renault: Mégane 2 berline Renault: Clio 4 Parti pour l'achat d'une 308 GT d’occasion, je me vois chez le concessionnaire pour un devis a la carte en passant par "ma" société... Des délais un peu trop longs pour moi m'ont fait regarder d'autres voitures.... a un prix déjà bien plus élevé... J’aperçois une Giulia version super... je finis par acheter une Sport... maintenant que j'y pense j'ai dépensé presque 2x mon budget initial mais je regrette rien a part la conso 15L/100...😭😭😭 Donc pour finir voici ma titine toute belle toute jeune
  5. Dans le numéro d'Auto Rétro N° 436 de décembre 2018 (Oui c'est normal, on est mi novembre !!!) qui vient de sortir on retrouve un article sur une Escapade en Italie en Alfa Romeo Giulia Spider de 1963. Pour @vdue entre autre, on y retrouve aussi un match entre la Lancia Théma 8.32 et la Maserati Biturbo 422... Lodein Nota : Je n'ai pas encore pris le temps de lire les articles, donc ne me jetez pas la pierre si l'article est moyen voir pire, ce qui peut malheureusement arriver dans Auto Rétro. Lodein
  6. mamut

    Taille complète roues 18

    Bonjour messieurs, avez vous svp les cotes exacts des roues en 18 ET compris pour une giulia sport avec kit frein veloce. On voit de tout et l'achat de jantes deviens une vraie foire, par avance merci.
  7. On remonte encore dans le temps avec l'Essai de l'Alfa Romeo T.I. paru dans le Sport Auto N°15 d'avril 1963 Lodein
  8. verdiose

    Verdiose

    Bonjour @ tous. Amateur Alfa depuis une quinzaine d'années, je me décide à rejoindre cette communauté pour partager ma (petite) expérience et au besoin, dénicher des infos utiles. Ma 1ère Alfa (2008) > 159 / 1.9 Jtdm Ensuite (2014) > Giulietta / 1.6 Jtdm (pour madame) Enfin (2018) > Giulia Super / 2.2 JTDM Aut J'ai 43 ans Professions variées
  9. verdiose

    Connect Nav 3D / clé USB

    Bonjour, Je possède une Giulia 2018 avec Connect Nav 8.8". Lorsque j'insère une clé USB après avoir allumé la console , la clé est reconnue et la lecture des fichiers (MP3) commence. Mais lorsque j'insère la clé USB avant d'allumer la console, elle n'est pas reconnue. Autrement dit, si je laisse la clé dans son port en quittant le véhicule, elle ne sera plus reconnue au prochain démarrage. J'ai essayé les 2 formatages (NTFS /FAT32) > pas de différence. V_20180405_151543.mp4
  10. Bonjour à tous, Avis aux propriétaires. Nous réalisons un clip prochainement dans la région de Fontainebleau (77) et j'aimerais profiter de cette vidéo pour mettre en avant les belles Alfa Romeo. Voici le morceau qui parle d'une rencontre lors d'une soirée (une partie du tournage aura lieu au Mojito club à Fontainebleau) Si la météo est correcte, le tournage aura lieu dimanche 22 octobre. Sinon il sera repoussé au dimanche suivant. Nous ferons 3 heures de tournage avec les Alfa Romeo (pour les horaires environ 17H 20H) Un drone est prévu également pour des prises aériennes. N'hésitez pas à me contacter si vous êtes interessés. En plus du clip, je pourrais vous transmettre toutes les videos des voitures prises ce jour la si vous le souhaitez. Je réaliserais surement un petit montage spécifique centré sur les voitures. Ps : Pour info nous avons déjà réalisé un clip avec deux Ferrari et un autre avec des Alfa. A très vite.
  11. MODÈLE ALFA GIULIA QUADRIFOGLIO VERDE Modèles disponibles de 2016 à aujourd'hui: Essence : Bloc 2.9 alu (510 ch) 6 cylindres en V à 90° puissance maxi à trs.min : 510ch à 6500 tours/minutes couple maxi à trs.min : 600 Nm à 2250 tours/minutes associé à BVM6 ou BVA8 de type ZF Propulsion arrière Poids : 1580 kilos 0 à 100 : 3,9 secondes Finitions disponibles : Quadrifoglio Verde Jantes disponibles : 19p Design Leggera 19p Design Quadrifoglio Couleurs disponibles : Rouge Competizione Blanc Trofeo Bleu MonteCarlo Gris Silverstone Noir Vulcano Gris Vesuvio Rouge Alfa Prix d'appel 1er Janvier 2017: 79 000 euros. fichiers associés : Brochure France Brochure QV
  12. Bushrod

    Mon retour sur la Giulia

    Hello à tous, Après 8 mois au volant de ma voiture, je me suis dis que certains seraient intéressés par un retour d'un conducteur régulier de la Giulia, je me permet donc de vous proposer cette review totalement innocente et amateur. Je ne sais pas trop si c'est le bon endroit où poster, j'avais pensé au showroom également mais vu que c'est la seule Alfa que j'ai, je trouvais peu intéressant de créer un showroom. N'hésitez pas à déplacer le topic si nécessaire. J'ai acheté en leasing la Giulia fin Décembre, reçu début février. Après 8 mois au volant, elle a actuellement un peu plus de 10 000 kilomètres au compteur. Avant cela, je conduisais une Renault Megane break, tout ce qu'il y a de plus "classique". Elle a bien fait son boulot, réellement aucun problème mécanique ou électronique, même après 150000 kilomètres, elle était cependant extrêmement bruyante. Je n'ai jamais été un amateur de voiture, mais gagnant un peu plus d'argent qu'avant, j'ai décidé de me faire plaisir avec une voiture un peu plus fun. Comme je vous le disais, je suis vraiment néophyte, ma connaissance des voitures provient en grande partie de maratoner au hasard quelques saisons de Top Gear / The Grand tour. Etant donné que je n'y connaissais pas grand chose sur le segment des berlines, j'ai fait pas mal de recherche et de tests de conduite. J'ai donc testé la Giulia ( bien entendu...), une série 3, une A4, ainsi qu'une classe C. Mon but était de trouver une voiture pour une utilisation régulière. Je la prends pour le travail (35km/jour) ainsi que pour partir en week-end/vacances et mes priorités pour le choix étaient le confort de l'habitacle et de la conduite, si elle était amusante à conduire et les regards lancés à la voiture (c'est toujours agréable). J'ai donc opté pour une Giulia 2.2 JTD 180ch Super. Passons maintenant aux choses sérieuses. Si je devais résumer, je dirais que "La voiture est tout ce qu'elle dit être". Qu'est ce que j'entends par là ? Premièrement, la voiture est magnifique. Je sais que beaucoup n'aiment pas forcément la grille de devant qui fait la marque depuis des décennies ou certaines choses par-ci par-là, mais je trouve que c'est la voiture la plus intéressante de sa gamme. Les allemandes sont trop "sage", c'est difficile à expliquer, mais je trouve qu'elles ne renvoient pas grand chose. Les italiennes ont des formes et un charme particulier. Elle attire les regards partout, on a le droit à des petits pouce en l'air de temps en temps, les gens vous posent des questions quand vous êtes à la pompe à essence ou veulent faire la course avec vous aux feux (surtout les mecs en volkswagen et en bmw étonnamment…). Vous souriez quand vous voyez la voyez et vous ne voyez que peu de gens avec la même voiture dans la rue (comparé aux Audi par exemple). C'est un peu comme être la fille canon de la classe, tout le monde vous regarde et tout le monde vous regarde différemment. Seule léger regret, j’ai pris la couleur “Noir Vulcano”. C’est une couleur magnifique, sombre à l’ombre et avec de magnifiques reflets en plein soleil (voir les photos). Par contre, extrêmement salissant (en même temps c’est du noir idiot...). AH OUI ! Et j’ai fini par en voir une en rouge, et mon dieu que c’est beau ! L'intérieur est sobre et classe. L'intérieur rouge est vraiment magnifique, mais je suis resté simple et suis donc partie sur l'intérieur noir. Le camel n'est pas au goût de tout le monde (pas au mien pour sur) mais je suis certain qu'il peut en ravir certains. Le cuir est d'excellente qualité, facile à entretenir et à priori plutôt résistant ( aucune craquelure en 8 mois avec une utilisation quasi quotidienne) Je n'ai pas pris les inserts en bois mais ça rendait vraiment bien. L'aluminium est correct, on regrettera simplement que certains éléments aient l'air un peu cheap, comme le bouton central pour contrôler le data center ou le “levier de vitesse”, mais il me semble que ça a été corrigé sur le Stelvio et sur la prochaine version de la Giulia. Le panneaux d’info-divertissement n’est pas une simple tablette “posée là”, comme c’est le cas pour les autres marques, il est totalement intégré à l’habitacle et donne un côté naturel et non “posé à l’arrache” vraiment agréable. Pas de boutons en excès, le système de contrôle est simple et intuitif, les italiennes ont généralement de gros soucis au niveau de l'ergonomie et de la simplicité d'utilisation, ne serait-ce que pour la clim, mais là tout est franchement simple, et même si c’est pas bien, facilement manipulable en conduisant. Concernant le système d’info-divertissement, c’est assez intuitif, mais pas vraiment au niveau de ses collègues allemandes, par exemple avec le système Car-Play ou Android Auto. Je trouve que ça manque également du tactile, ça n’aurait pas été un gros plus au prix de la voiture, notamment quand on sait ce qu’est capable de faire Peugeot ou fiat sur leurs systèmes pour moins cher. Après je vous l'accorde, c'est une voiture, pas un ordinateur. Concernant le GPS, je n’ai pas eu l’occasion de le mettre réellement à l’épreuve, j'estime que qu’importe la voiture, les GPS intégrés sont généralement absolument pas à la hauteur de ce qu’on a à l’aide de son mobile par exemple. C’est cependant agréable d’avoir un rappel de la direction sur le tableau de bord conducteur en plus de l’avoir sur l’écran central. En option, j’ai du coup pris quelques aides au stationnement, comme la caméra de recul arrière, les indicateurs sonores à l’avant ainsi que le rétroviseur intérieur photo-chromatique et quelques options pour les places arrières que je regrette un peu parce que assez peu de monde monte à l’arrière au final. Dernier détail que je trouve magnifique, les immenses palettes au volant (200€ en option). Très franchement, je m’en sers quasiment jamais, mais ça donne encore plus de charme à l’intérieur. Pour le confort de conduite, c’est simplement parfait. Position relativement basse, mais la position haute est tout aussi agréable. Je fais près de deux mètres et n’ai aucun soucis de place. On est bien assis, même pour les long trajets (plusieurs trajets de plus de 600km effectués sans avoir le dos en vrac à la fin). Énormément de place à l’avant, la colonne centrale est même peut être un peu trop large, ce qui fait que madame n’est pas très heureuse parce que je ne peux plus vraiment mettre ma main sur sa jambe. A l’arrière, la place est correcte, même si la garde au toit est peut être un peu basse. Les sièges sont également confortables, cependant oubliez la 5ème place pour les trajets importants, c’est vraiment là pour dépanner, assise beaucoup trop ferme. Concernant la conduite, à mon sens c’est juste inégalé dans sa classe. Comme ma copine me l’a dit avant qu'on l’achète, elle savait ce que je choisirais parce que j’avais un sourire démesuré sur mon visage pendant tout le test. J’avais l’impression qu’elle accélérait mieux que les autres et avec la meilleure prise en main. L’équilibre au volant est juste sublime et elle est super réactive lorsque l'on tourne le volant, toute en agilité, c’est d’ailleurs un peu piégeur au début puisque le moindre petit coup de volant se fait directement ressentir, c’est impressionnant. Extrêmement agréable sur les petites routes, le mode “Drive” (dynamique) se comporte à merveille. On peut la challenger un peu dans les tournants, ça reste posé au sol. Je sais pas comment faire survirer proprement une voiture, du coup j’ai pas testé mais je pense que même les aides à la conduite nous laisseraient le faire en mode Dynamique. Sur la A4 (moins sur la série 3), j’avais également l’impression que la voiture essayait de contrôler son comportement plus que me laisser la contrôler. Avec la Giulia, j’ai senti que c'était bien à moi de faire le job de conducteur et pas à la voiture et toutes ses aides à la conduite. C’est une sensation un peu bizarre à expliquer, si je devais faire une métaphore, c’est comme si les allemandes étaient des chevaux de gala déjà domptés et qui ne faisaient aucune erreur, alors que la Giulia est davantage un cheval un peu sauvage, qui attend de se faire dompter. J’ai clairement eu plus de plaisir sur la Giulia que sur les autres, et même après quelques mois, j'ai toujours autant de plaisir au volant. La boîte automatique 8 vitesses est également extrêmement bien conçue, les changements de rapports ne se sentent quasiment pas, sauf à basse vitesse (je reviens là dessus après). Le mode DNA, qui permet de changer le mode de conduite de la voiture est très intéressant. Trois modes donc, en gros économique, naturel et dynamique. La différence entre les modes est assez flagrante, notamment entre le mode naturel et le mode dynamique. Petit regret cependant sur le mode économique que je trouve un peu lent sur les réponses et les rapports. Un peu bruyant au démarrage, cependant ce n’est pas désagréable à entendre. J’avais trouvé lors de l’essai qu’elle était globalement moins bruyante pendant la conduite que les autres. Et je confirme que à part légèrement au démarrage, l’insonorisation est plus que correcte. Au niveau de la conduite, quelques petits points négatifs cependant. Le start & stop est un peu lent, comparé à celui des voitures allemandes, et est peu discret, la voiture vrombit un peu et on sent un léger tremblement général à l’intérieur. Également quelques soucis avec la boîte automatique à faible vitesse ou dans les bouchons notamment, le passage des rapports et le frein moteur (si on peut appeler ça comme ça sur une automatique) se ressent très fortement, et on est un petit peu trop bousculé vers l’avant. Mais bon, qui achète une Giulia pour finir dans les bouchons ! Bref, c’est très clairement jouissif à conduire. C’est le genre de voiture qu’on a envie de sortir le week-end pour aller dans la vallée de Chevreuse s’amuser un peu. Le seul réel reproche que je pourrais lui faire : sa fiabilité. Je l’ai depuis 8 mois maintenant, j’ai eu une mise à jour du système (facultative) à faire durant cette période, mais il est arrivé à quelques reprises (3 ou 4 fois) que certains voyants s’allument, avec quelques messages inquiétants tels que “vérifier le moteur”, rendant notamment le système DNA inutilisable ainsi que le start & stop. J’ai également eu à quelques reprises la caméra de recul totalement HS. Tous ces soucis apparaissent pendant 1 ou 2 jours, puis disparaissent. J’ai également eu quelques frayeurs avec le système de freinage d’urgence et de reconnaissance des piétons. Même en paramétrage à distance moyenne, a de nombreuses reprises il a sonné alors que j'étais bien loin de la voiture / du trottoir. Il m’a même arrêté net une fois en pensant détecter un piéton traverser (qui s'était en fait décalé simplement légèrement et avait mis un pied dans le caniveau), je l'ai du coup positionné en paramétrage de détection "distance courte". Niveau consommation, la documentation indique du 5.5L/100 voir moins, cependant, avec des trajets classiques (sans embouteillage et sans forcer plus que ça), on tourne plus autour de 6.4L/100. Dans les embouteillages, davantage autour de 7.5L/100. Quelques petits détails pour finir : Je pense que c’est pareil dans toutes les voitures, mais j’ai mis un peu de temps à trouver une position de conduite agréable. On sait pas trop si on préfère surélevé ou non, les sensations sont différentes, et vu que je suis passé de la manuelle à l’automatique, je savais pas trop ou foutre mon bras droit au départ ( sur le volant à ce qu’il parait). Les vitres ne remontent pas automatiquement à la fermeture de la voiture. L’ouverture sans clé est également vraiment sensible, ma copine ne peut par exemple pas ouvrir la voiture en passant la main dans la poignée de porte de son côté, même si je suis de mon côté de la voiture avec les clés (quoique en l’écrivant, je peux finalement comprendre pour des questions de sécurité). Je suis assez maniaque, notamment sur la propreté, et les quelques matériaux qui font un peu cheap font sales très rapidement. Petites rayures, traces de doigts, poussière, ça va vraiment vite, ce qui fait que je mets un coup de microfibre dessus quasiment chaque jour (j’vous l’ai dit, maniaque :) ) La musique fait un peu vibrer l’enceinte au niveau du pied du conducteur, notamment quand on met un peu plus fort et que la musique qu’on écoute a un peu de bass. C’est pas forcément super agréable. Ca manque d’un porte lunette. Le bouton de démarrage du moteur au volant (à la ferrari) c’est vraiment classe ! La prise usb (en option), à l’avant et à l’arrière est bien placé, pas dans un compartiment fermé comme j’ai pu le voir ailleurs, c’est placé juste en dessous de l’écran central, ce qui permet de brancher facilement son portable. Bref vous l’aurez compris, pour rien au monde je changerai d’avis. C’est une voiture qui j’ai plaisir à utiliser tous les jours, et les quelques petits détails ne gâchent en rien le plaisir de conduire. Si vous avez des retours également, ou un autre avis, n'hésitez pas à le partager. Si vous avez des questions, n'hésitez pas non plus.
  13. Bonjour à tous nouvel arrivant sur ce forum, j'ai 62 ans et une grave maladie car j'ai attrapé le virus Alfa. Je possède une Giulia 1600 super et une coupe bertone 2000 et je restaure une alfetta gtv 2000.
  14. Commandatore

    [Tuto] : Restaurer Un Habitacle

    Alfa Romeo GT 1300 Junior Réfection du plancher : Nous allons suivre pas à pas, à travers les photos ci-dessous, comment j'ai remis en état l'intérieur de mon Junior. Pour commencer, voilà son état lorsque je l'ai repris en juillet 2006. Visuellement, tout semble normal, mais les fenêtres et portes n'étant pas étanches depuis de nombreuses années, et le Bertone ayant toujours vécu en Bretagne, au bord de la mer, il fallait traiter le plancher au plus vite : Après avoir soulevé les tapis de sol en caoutchouc, on tombe sur une épaisseur de skaï. Sous le skaï, on trouve une épaisseur de mousse goudronnée comme une gaufre. Cette mousse est collée sur un revêtement de de goudron peint. On remarque que le coin avant droit a déjà été réparé... pas bon signe ça... Voilà la mousse en question : Dans un premier temps, il va falloir mettre à nu l'habitacle afin de gratter le goudron sur la tôle car on se rend compte qu'il y a tout un écosystème là-dedans!! Mousse et goudron ont une faculté commune : ils gardent bien l'humidité!!! Pas bon ça... Je commence à faire sauter le goudron à l'aide d'un énorme tournevis dont je me sers comme burin, et d'un marteau... Fastidieux et lent! Il m'a fallu plus de 3h pour faire un quart du plancher...! Et encore, c'est une partie facile!!! Assez perdu de temps, place aux vrais outils!!! Sous les conseils éclairés de ceux qui se sont déjà amusés à ça, j'achète donc une décapeuse électrique à vibrations Bosch. Là, c'est un jeu d'enfant! Ce n'est même plus drôle tellement c'est simple avec la décapeuse! Par contre, quoiqu'il arrive, le goudron laisse des traces partout... Donc là, on sort le masque, les gants, des rouleaux de Sopalin renforcés et une bouteille de White Spirit... et on frotte!!! Attention, mélasse de m... en prévision!! Maintenant qu'on a quelque chose d'à peu près propre, on voit nettement les zones rouillées. Toutes ces zones sont passées à l'inhibiteur de rouille (de chez Julien). Les zones bien marquées par la rouille sont poncées. Pour poncer, j'emploie plusieurs brosses différentes : en métal et en mousse de plastique. Pour dégager le maximum, un bon disque de papier de verre (gros grain) fait bien l'affaire. Je gratte également toutes les jointures de tôle : là, c'est pénible car à la brosse, le joint chauffe, se liquéfie et devient inextricable!!! Le Framéto est l'ami des Alfistes!!! J'en passe sur les zones fortement rouillées Là, on peut faire un 1er bilan : le plancher est sain (je rappelle qu'il a vécu pourtant au bord de la mer et que la flotte stagnait dedans...) dans 95% de sa surface. Seuls 3 endroits nécessitent vraiment un travail de rénovation complète : le coin avant droit (partie anciennement réparée), l'avant gauche (troué) et un point d'attache du siège conducteur. Ces 2 points qui sont troués, ne sont pas non plus névralgiques dans ce sens où il reste encore pas mal de tôle saine. Mais ça ne m'empêchera pas de les soigner avec un kit de réparation de chez Sinto à base de feuilles de fibre de verre et de durcisseur (rose). Ensuite, je m'attaque au trou avant droit (trou d'évacuation normalement bouché par un caoutchouc) : comme je n'arrive pas à araser toute la soudure faite à l'époque, je prends le parti de la conserver (c'est plus simple) et de la colmater de façon à pouvoir la peindre. J'utilise alors un autre kit de réparation de carrosserie de chez Sinto à base de résine "souple" et je barbouille tous les endroits qui comportent des creux ou des espaces vides (type feuilles d'acier rivetées mais dont l'extrémité n'est pas jointe). Les jointures de tôle ayant été enlevées... il faut bien les refaire!! Plus que de l'esthétisme, c'est plutôt pour qu'après la peinture, et si jamais de l'eau entrait encore dans la voiture, elle n'aille pas se loger dans des recoins où la peinture n'aurait pas été et qu'elle y recommence son travail de sape du métal. Pour les joints, j'utilise un joint souple de construction Sikaflex. C'est normalement un joint qui tient à l'extérieur, pour la rénovation des pierres et du béton... Je bouche donc les trous avec ce joint. L'intérieur est maintenant prêt à être peint. Attention, le joint met du temps à sécher, il faut donc ne pas hésiter à laisser reposer une grosse semaine de façon à pouvoir peindre tranquillement! Pour peindre, j'utilise de la peinture "Direct sur rouille" de chez Julien (je vais prendre des actions chez eux...!), laquée blanche. Il semble que cette peinture ait un solvant similaire à celui du joint Sikaflex... cela veut dire que la peinture a énormément de mal à sécher dessus... mais à force d'attendre, on y arrive! Pour la peinture, j'ai passé 2 ou 3 couches épaisses au pinceau pour fabriquer une véritable couche protectrice. Attention tout de même, la peinture reste fragile en cas de choc : un tournevis qui tombe sur la peinture toute belle vous fait un bel éclat! Maintenant que l'habitacle est refait, sec et tout et tout, je passe à l'habillage. Comme on a retiré tous les isolants (mousse et goudron) qui font gagner dans les 20kg, on a une voiture très bruyante. Donc, là, 2 écoles : ceux qui veulent faire du "light" pour la piste, peuvent passer à l'étape suivante voire même s'arrêter là, ceux qui veulent - comme moi - remettre leur belle en état "d'origine", vont pouvoir investir dans du "Gédicoustic". Ce matériau se vend chez Casto, comme un isolant phonique et thermique. Avec un rouleau, j'ai pu faire le sol, le tunnel de boite, la banquette arrière. Je découpe mes morceaux et les fixe soit avec de la colle souple et du double face, soit je les pose sans rien d'autre. Pourquoi je les pose sans colle? Mon idée est que, pour l'instant, l'étanchéité des portes n'a pas été faite. Donc, je ne peux pas certifier que l'eau ne rentrera plus dans l'habitacle. Donc, je veux pouvoir, à tout moment, accéder au plancher et passer un coup d'éponge. Pour cela, j'ai acheté des tapis de sol en moquette chez Victor Parts et je vais les poser sur une épaisseur de Gédicousitc. Cette moquette sera fixée uniquement par un minimum de vis (notamment celles des rails de siège). Par dessus, je remettrai mes anciens tapis d'origine en caoutchouc. on n'oublie pas de revisser la banquette! détail du tunnel de boite : Je colle des morceaux de Gédicoustic, puis fixe au double face, la moquette retaillée. Je fixe le tout par le haut sans jamais fixer le bas, car l'habillage d'origine en skaï que je remettrai par dessus va venir tenir le tout plaqué contre la tôle. Ça n'est pas par volonté d'économiser du double face, mais toujours dans l'idée de pouvoir accéder facilement en cas d'innondation! Afin de gagner en confort auditif, ainsi que pour avoir un toucher plutôt sympa, le bas de la banquette arrière est traité avec des chutes de moquette, sous l'habillage en skaï (que je ne recolle pas comme à l'origine et que je laisse pendre). Maintenant, tout est prêt : les surfaces à isoler sont traitées, les tapis de sol sont doublés de Gédicoustic, les tapis de sol en caoutchouc sont nettoyés et rénovés, il n'y a plus qu'à remonter par vis les habillages de skaï, pour redonner un look d'origine à l'habitacle. Et voilà le résultat! Petite entorse pour les puristes, j'ai craqué sur un levier de BVM de chez Victor Parts qui est plus sexy que la boule noire d'origine. Sur le sol, par-dessus les tapis en caoutchouc, j'ai posé des tapis en moquette frappés du sigle Alfa Romeo (toujours chez Victor Parts). Voilà! Ce travail résumé en 1 page aura prit environ 3 mois (soirs et week-end), mais le résultat est satisfaisant. La voiture n'est pas trop bruyante (elle le sera encore moins lorsque les joints de vitre auront été faits), elle a gardé son cachet d'origine (du moins je l'espère), et elle est saine en terme d'humidité (et au pire, elle est accessible facilement pour l'éponger et l'aérer). Quelques liens utiles : http://www.sinto.fr/accueil.php http://www.sika.fr/ http://www.peinturesjulien.fr/ Pour tout renseignements, écrivez-moi à gt.1300.junior@free.fr
  15. GATUSO

    Etude Alfa Romeo Giulia 2.2

    Espace Clients 19 Juil2016 2016 Alfa Romeo Giulia 2.2L Turbo Diesel L’étude d’aujourd’hui concerne une Alfa Romeo Giuliaéquipée du moteur2.2L 16V Turbo Diesel Euro 6 et avec le calculateur Bosch EDC17C69. La Giulia est une berline à trois volumes en propulsion et moteur en position avant longitudinale.Ce schéma mécanique est associé à des volumes précis de la carrosserie :coffre long, écarts réduits et pavillon reculé.La distribution des poids est homogène :50% à l'avant-train et 50% à l’arrière-train.Les suspensions sont à quatre roues indépendantes, quadrilatères à l'avant et multiliaison à l’arrière.L'arbre de transmission est en fibre de carbone, et une grande partie du châssis, une partie des suspensions et tous les moteurs sont par contre en aluminium. Le moteur diesel est disponible en 2 variantes de puissance avec 2 types de boîtes de vitesses différentes : - 2.2L Turbo Diesel 150CV boîte manuelle - 2.2L Turbo Diesel 150CV boîte automatique - 2.2L Turbo Diesel 180CV boîte manuelle - 2.2L Turbo Diesel 180CV boîte automatique La Giulia est une berline à trois volumes en propulsion et moteur en position avant longitudinale.Ce schéma mécanique est associé à des volumes précis de la carrosserie :coffre long, écarts réduits et pavillon reculé.La distribution des poids est homogène :50% à l'avant-train et 50% à l’arrière-train.Les suspensions sont à quatre roues indépendantes, quadrilatères à l'avant et multiliaison à l’arrière.L'arbre de transmission est en fibre de carbone, et une grande partie du châssis, une partie des suspensions et tous les moteurs sont par contre en aluminium. Le moteur diesel est disponible en 2 variantes de puissance avec 2 types de boîtes de vitesses différentes : - 2.2L Turbo Diesel 150CV boîte manuelle - 2.2L Turbo Diesel 150CV boîte automatique - 2.2L Turbo Diesel 180CV boîte manuelle - 2.2L Turbo Diesel 180CV boîte automatique La version avec boîte manuelle a 380Nm à 1500rpm, alors que la version avec boîte automatique a 450Nm à 1750rpm. Le même moteur est monté sur Jeep Cherokee 2.2L 16V MJT 185CV. Voilà quelques unes des principales caractéristiques techniques de la Giulia : Integrated Brake System (IBS) Sur la nouvelle voiture Alpha Romeo, en avant-première mondiale dans ce secteur, c’est le début du système électromécanique innovant qui combine le contrôle de stabilité au servo-frein traditionnel.De cette façon, on peut obtenir non seulement une importante optimisation des poids et une réduction des vibrations à la pédale, mais on garantit aussi une réponse instantanée du frein, et donc une distance d'arrêt record :de 100 km/h à 0 en 38.5 mètres. Forward Collision Warning (FCW) avec Autonomous Emergency Brake (AEB) et reconnaissance piéton Il s’agit du système, standard sur toutes les versions, qui ralentit ou arrête automatiquement la voiture en cas de collision imminente.En particulier, le dispositif utilise un capteur radar et une caméra intégrée dans le pare-brise avant pour relever la présence d'éventuels obstacles ou d'autres véhicules, en avertissant le conducteur du risque de collision imminente.Si le conducteur n'intervient pas, le système actionne automatiquement les freins en évitant l'impact ou en en réduisant les conséquences.En outre, le système Autonomous Emergency Brake évolué dont la Giulia est équipée, en interprétant les informations provenant de manière conjointe du radar et de la caméra, est en mesure d'activer le freinage même en présence de piétons qui croisent la trajectoire du véhicule. Sélecteur Alfa DNA La nouvelle Giulia propose le nouveau sélecteur Alfa DNA, qui modifie le comportement dynamique du véhicule selon les choix du conducteur :Dynamic, Natural, Advanced Efficiency (modalité d'épargne énergétique qui pour la première fois est introduite sur une Alfa Romeo) et Race (seulement sur la version Quadrifoglio). Mais aussi la boîte automatique à 8 rapports est produite par ZF Friedrichshafen. La réalisation de la boîte, pour laquelle ont été nécessaires des mois d’ingénierie, a eu comme objectif primaire pas seulement le nombre de vitesses présentes mais aussi laréduction de la consommation en carburant et, par conséquent, la réduction de la pollution. La nouvelle boîte automatique 8HP à huit vitesses a été conçue pour être plus légère, en établissant de nouveaux standards de flexibilité, d'efficacité et de recherche d'économie. Voyons en détail les points les plus importants de la nouvelle transmission réalisée par ZF Friedrichshafen : Nouveau design des engrenages :Quatre jeux d'engrenages planétaires et cinq embrayages seulement qui réduisent au minimum la friction et augmentent l'efficacité ; HIS en option (stockage de l’huile d'impulsion) :donne la possibilité d’équiper le véhicule de systèmes Start&Stop, en augmentant l'économie de carburant potentiel ; Calculateur intégré avec des temps de réponse extrêmement rapides :la boîte peut être combinée avec des éléments supplémentaires en mesure d'absorber la puissance, y compris la traction hybride, les convertisseurs de couple et les éléments d'absorption intégrés ; Pleine compatibilité avec des systèmes hybrides :sur la base du concept d’hybride parallèle, les systèmes hybrides intégraux et le plug-ion peuvent être implémentés avec la boîte de base à huit rapports. Compatibilité avec les systèmes de traction intégrale suivants :traction intégrale avec différentiel central intégré, système de traction intégrale IAS, hang-on all-wheel-drive ; Convient à des véhicules avec couple entre 300 et 1000 Nm ; Séparation des freins multidisque ; Refroidissement optimisé :moindre refroidissement mineur de l’huile aves des basses pressions d'exercice, refroidissement majeur avec des pressions plus élevées ; Contrôle du stand-by, avec déconnexion de la boîte automatique au point mort avec le véhicule à l’arrêt ou activation du frein de stationnement. Pour la boîte automatique à 8 rapports, ZF a conçu et a développé un jeu d'engrenages complètement nouveau :le résultat est une transmission qui demande seulement 5 engrenages, dont seulement deux sont ouverts à une vitesse déterminée.La boîte 8HP ne demande pas plus de 3 disques friction et deux freins, ce qui permet d'obtenir un niveau d'efficacité supérieur.Le résultat du fait que seulement deux engrenages sont ouverts par vitesse permet de réduire la friction, grâce également à l’utilisation d'une pompe de l’huile lamellaire parallèle à l'axe. Comment lire le calculateur et où se trouve le calculateur? Avec l’instrument K-TAG et l’activation des protocoles Tricore, famille 503, plugin 655 nous sommes en mesure d’effectuer le Backup de l'ECU et de pouvoir intervenir sur la gestion complète des paramètres moteurs. Détails du calculateur Fabricant: Bosch Modèle: EDC17 C69 Microcontrôleur: Tricore IROM TC1793 TPROT EEprom: À l’intérieur du microprocesseur Il est possible de lire l’ecu en utilisant le support de positionnement et les mini pincettes SMD, nous aurons donc besoin de: - Câble 14P600KT02 - Support de positionnement 14P800ADBO - Tête 14P600KT04 - Mini Pincettes SMD 144300T109 - Câble Plat 144300T101 Pour lire l'ECU, après l'avoir ouvert avec beaucoup d’attention, il faudra donc: - Positionner le calculateur sur le support 14P800ADBO; - Insérer la carte 14P600KT04 dans le compartiment du support prévu à cet effet et le positionner sur le calculateur; - Saisir la pin de Boot nr.6 indiquée dans la photo avec une petite pince SMD 144300T109 Relier la petite pince 144300T109 à la borne BOOTD de la tête 14P600KT04 en utilisant un fil; Brancher le câble plat 144300T101 à la fiche et à l’instrument; Relier le câble 14P600KT02 au connecteur du calculateur en suivant le schéma reporté ci-dessous - Nous allons maintenant analyser les principales maps et les différences qui existent entre la boîte automatique et la boîte manuelle. La version 2.2L Turbo Diesel 180CV avec boîte automatique développe un couple de 450Nm. Le driver se compose de 40 cartes qui se divisent dans les catégories suivantes: Système d'injection Rail Couple moteur Contrôle de l'air Turbo - Quantité de carburant injectée Selon le nombre de tours et du couple (Nm) il établit combien de mm3/Stk de gasoil devront être injectés: L'axe des Nm arrive jusqu'à 500 mais la voiture n’en a que 450Nm, donc l'ECU lira jusqu'à l'avant-dernière colonne: Limiteur de quantité de carburant C’est la map qui limite la quantité de carburant injectée et on l’exprime toujours en mm3/Stk. Il travaille par rapport aux tours moteurs et à la température du liquide de refroidissement (ECT :engine coolant temperature) Pression Rail Les maps qui règlent la pression Rail sont très « délicates ».Trop augmenter la pression d'injection peut causer des problèmes.Ne pas oublier que la pression maximum d'origine atteint déjà 2000 bars. Limiteur de pression Rail Cette map limite la pression rail, atteint 2000 bars déjà présents dans les autres maps de rail. Il travaille selon les RPM et la température du carburant. Couple moteur optimal C’est la première map de Torque monitoring, c’est à dire le % de tolérance admis par rapport à la carte originale de couple demandé. C’est en fonction des tours moteurs et de la quantité de carburant et on l’exprime en % de couple (Trq). Couple moteur calculé C’est la deuxième map de Torque monitoring, exprimée toujours en % de couple (Trq) par rapport aux tours moteurs et au % d'accélérateur Limiteur de couple maximum Il exprime en Nm le couple maximum que le moteur pourra distribuer Par contre voici le graphique du 150CV qui comme on peut le voir d’après la map dans la zone entre 2250rpm et 4750 rpm est plus vide et avec un couple moindre Voilà les différences également en graphique 2D Pression Turbo La pression maximum absolue pouvant être atteinte avec le fichier original est 2860 hPa (environ 2.86 bar). Comme dans de nombreux ECU Bosch la pression du turbo dépend des tours moteurs et de la quantité de carburant injectée. Limiteur de pression turbo f(APS). Nous avons ensuite un des limiteurs turbo qui arrive à 3100hPA (environ 3.1 bar) en fonction toujours des tours moteurs et de la pression atmosphérique (hPA APS) Géométrie Variable DutyCycle Les maps visées représentent le contrôle électronique géré par l'ECU et les valeurs représentent le pourcentage d'ouverture de la Géométrie Variable exprimé directement en [% DutyCyc], compris entre 0 et 100%.L'image de la map montre que le contrôle original est limité entre 25-95% :il y a encore de la marge pour augmenter la pression. Article très instructif, la boite auto encaisse jusque 1000 nm pour ceux qui l'ont et qui veulent reprogrammer... ça peut servir. Bonne lecture Tchusssss
  16. ritonbiscione

    Riton a un nuovo Daily

    Bonsoir, Apres une très ... trop longue absence, quelques photos de mon new Daily ... Il s'agit d'une 2.2 180 en BVA 8. Livrée depuis seulement une semaine, je n'ai donc encore que peu de recul. Mais le plaisir est là !!!!!!
  17. azzuri82

    Je suis a deux pas...

    Purée cette Giulia est vraiment....comment dire.....ban*ante......je vais la voir au salon de l'auto de Bruxelles près de chez moi...qui sait?......il vont peut être reprendre ma 159 au prix d'or lol
×