Aller au contenu

Raphaël-RF

Alfistes actifs
  • Compteur de contenus

    103
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Raphaël-RF

Previous Fields

  • Localisation
    Île de France
  • Voiture
    alfa Romeo 164 super ts - alfa Romeo 166 2.4 jtd / ex : alfa Romeo 164 twin spark / 146 td

Visiteurs récents du profil

1 107 visualisations du profil

Raphaël-RF's Achievements

  1. La route continue pour la 164 et la 166, c'est pas sans compter avec "quelques" arrets au stand. La 166 y est actuellement pour émetteur/récepteur d'embrayage (remonter la pédale au pieds ca allait un moment, mais vaut mieux ne pas trop tenter le diable ), une bougie de préchauffage et un défaut moteur. C'est ce dernier qui m'embete sans m'embeter, en forte accélération en 4, vers 3300-3500 tr/min, j'ai une perte de puissance et le voyant moteur qui s'allume mais tout disparait dès que je passe la 5ème, si j'accélère progressivement je n'ai rien. Peut être un capteur de pression, on va passer la valise et on avisera ensuite... D'ailleurs petite question sur la 166 et son système ICS, comme beaucoup, et depuis plusieurs années maintenant, je suis victime du problème de son qui se coupe dès que le moteur est en route et qui marche normalement sans. Certains on pu résoudre en changeant de batterie ou d'ICS, mais vu la rareté et/ou le prix de ces pièces pour "juste" du son je ne pense pas prendre le risque, d'autant plus que chez certains cela n'a pas forcément tout rétabli. Une question, pour ceux qui passerait ici (je ne veux pas polluer le fil avec ce genre de petite question), si je coupe le + après contact, en théorie ca devrait pouvoir fonctionner ? A faire cela je ne risque seulement de ne pas avoir l'ICS qui s'allume tout seul au démarrage mais c'est tout ? ou est ce une énorme bêtise, je vous laisse me répondre. Sinon la 164 continue également à engranger les kilomètres, 226 000 mine de rien, elle va devoir elle aussi passer au stand pour un roulement avant, donc rien d'anormal non plus. Plus le temps passe et plus je me dis je préfère la 164 à la conduite, le jtd est sympa et confortable en utilisation, mais, même si le bialbero est plus poussif, il est fortement agréable tout même. Après, je pense que la 166 aurait bien besoin d'avoir une cure au niveau des amortisseurs, mais je me tate encore sur quelle marque partir...KYB, d'origine à l'air bien mais je me laisserai bien tenter par du sachs...
  2. Clairement, j'y veillerai bien plus à l'avenir, sachant à quel point ça peut dégénérer comme panne.
  3. Énormément, je m'en rend compte vraiment qu'après coup même si j'étais tout sauf serein lors du retour en se doutant des risques que je courrais. Ce qui m'étonne c'est qu'en deux ans ça ce soit autant détérioré... Est ce que c'est la faute à la qualité du matériau, pourtant cela provient d'un garagiste en qui j'ai plutôt confiance ou est-ce purement l'endroit qui soumet autant de contraintes, cycle de chauffe, de pression et la courbure assez serrée de la durite ? J'ai mit de la durite standard mais je pense essayer de trouver quelque chose de plus renforcé pour essayer de rendre plus durable cette pièce.
  4. La fautive... Elle n'aura tenue même pas 2 ans...
  5. Petites nouvelles des grands mère, la 166 sur le trajet des vacances à commencé à avoir une pédale d'embrayage un peu flemmarde, la pédale ne remonte pas sur la deuxième moitié de sa course. Néanmoins, elle m'a laissé suffisamment tranquille pour revenir à la maison sans soucis. Pièces commandées, je pense changer émetteur et récepteur histoire d'être tranquille. Sinon, la 164, c'était chaud 😅 Je décide de la prendre un jour pour la faire rouler. Déjà le démarrage s'effectue légèrement plus lentement que d'habitude, rien de plus inquiétant mais ça me met la puce à l'oreille. Ça ne loupe pas, 200m plus loin je sens une odeur d'essence, bon je me dis ça doit être la petite durite qui suinte juste avant le rail des injecteurs. Sauf que, ça sent vraiment fort et je me rends compte que le réservoir ce vide vraiment et à vue d'œil. Dans l'urgence j'essaye de rentrer pour me garer assez vite, les gens dans la rue me font signe que quelque chose ne va pas et je constate surtout que l'alternateur juste en dessous de cette durite ne charge plus. J'espère juste que tout cela ne prend pas feu, j' ai pu lire que bon nombre de 164 ont fini comme ça. Arrivé, je vois une marre d'essence au pied de la voiture (après passage à la station j'ai du perdre environ 30 litre) et j'éteins dans l'urgence. Au final j'ai pu changer la durite, et l'alternateur c'est remit à charger normalement. Mais plus de peur que de mal on va dire, je me dis qu'il y a vraiment une bonne étoile sur cette voiture.
  6. C'est toujours triste de se séparer d'une voiture avec un tel charme (mon avis évidemment), que tu ne rencontres pas à chaque coin de rue et qui procure, malgré son simple 4 cylindres, bien des sensations et du plaisirs de conduite. Mais je te rejoins à 100% sur le fait que c'est une voiture qui demande beaucoup d'attention. Je pense que je n'ai pas eu une période tranquille qui excédait 2/3 mois. Les pièces sont un enfer, chères, rares, souvent mals référencées, je suis pas spécialement bricoleur, je fais seulement du basique et heureusement que j'ai un mécano qui la connaît depuis le début quasiment sinon elle serait déjà à la casse tout simplement. Souvent on dit partir pour mieux revenir, pourquoi pas une v6 la prochaine fois ? 😉 Par contre fait marrant, je me suis souvent demandé si je devais changer pour quelque chose d'autre et bien je pense je partirai sur une giulia aussi.
  7. Mais le pire c'est que tu sais que c'est du plastique qui se casse facilement, mais comme le dit Lodein, fallait y toucher !
  8. Merci C'est exactement ce sentiment ! On veut bien faire mais parfois on se fait surprendre. Autre exemple fait à l'instant, changer une veilleuse sur une 166 équipée de xénon, ba ça prend pas 15 minutes.
  9. Ça ne vous ai jamais arrivé de vous dire "ça va durer 30 minutes, aller 1 heure grand max" et au final d'y passer des jours voir plus ? J'ai l'impression que c'est à ça que se résume mes travaux sur les alfa ! Depuis un moment j'avais dans l'optique de recoller le cache en plastique qui couvre les aérateurs du desembuateur de pare brise sur la 164. Je m'étais dit que ça allait être plus ou moins facile et bien non. Je commence déjà par retirer les petits bouts de plastique qui s'étaient cassés, jusque là tout va bien et c'est au moment de retirer la partie principale encore attachée que tout part de travers. Une première partie se casse, puis deux, puis trois, puis quatre, etc. Me voici à présent avec un puzzle de 164. Au bout du compte je découvre qu'un joint était fixé au bout de cette pièce et qu'il bloque entre le pare brise et le tableau de bord. (sûrement qu'il devait le mettre avant le pare brise en usine, enfin je pense). Évidemment de la super glue n'arrive pas à prendre aisément sur du plastique aussi fin et par curiosité je regarde si la pièce peut se trouver, effectivement il y en a bien une sur le net mais à un prix complètement affolant... Bien dégouté par ce qui devait être simplement une activité de collage je décide de laisser passer cet été. Aussitôt revenu et avec la bonne colle j'arrive à retrouver une pièce qui a l'air de se tenir, petite peinture puis c'est le moment de la repose. Avec une lame plate pour accompagner le joint et faire glisser la pièce, j'arrive au final à la réinstaller sans qu'elle se recasse. Ouf, une bonne chose de faite, maintenant je ferai attention aux nids de poules et aux dos d'âne.
  10. Ouais vraiment très sympa ! Les alfa me paraissent bien basses et molles à côté du rav4 en terme de suspension
  11. Dans un tout autre registre, petite utilisation du rav4 de la famille dans les pistes en Corse. Malgré l'état de la piste, il s'en est tiré avec avec les honneurs et c'était une bonne expérience de conduite, ça grimpe pas trop mal. Le plaisir fut de courte durée, le lendemain le bi-masse, à 155 000 km, à fini par rendre l'âme dans le cap Corse.
  12. C'est vrai, j'imagine qu'en 26 ans la peinture a eu le temps de se délaver un peu et j'ai la '' chance'' d' avoir tous les défauts d'un côté quasiment donc ça semble être la meilleure solution pour quelque chose d'harmonieux
  13. Merci Les photos aident pas mal aussi on va pas se le cacher, mais c'est intéressant comme travail pour faire un topo sur la carrosserie, j'avais même fait estimer pour une peinture complète car j'étais persuadé que rien n'était récupérable. Après le polissage et un constat de l'état de la carrosserie, je passe d'une complète à un parechoc avant, les deux portières droites et trois/quatre zones de retouche si je veux obtenir une carrosserie en très bonne état mais sans tout refaire.
  14. Merci pour vos messages J'ai rajouté un cirage par dessus, ça renforce pas énormément le brillant mais ça devrait bien protéger le travail de polissage et garder cet aspect plus longtemps. Si la motivation est présente, la 166 devrait y passer aussi prochainement...
  15. Au bout d'une dizaine d'heures de polissage, la 164 retrouve une couleur et un éclat bien plus flatteurs. Beaucoup de défauts subsistent, surtout au bout de 26 ans d'âge. Mais, pas mal ont disparu et les autres agressent moins l'œil.
×
×
  • Créer...